Flash

  • Acteurs : Grant Gustin, Candice Patton, Danielle Panabaker, Rick Cosnett, Carlos Valdes
  • Réalisateurs : David Nutter, Jesse Warn, Glen Winter, Dermott Downs, Millicent Shelton
  • Audio : Allemand (Dolby Digital 5.1), Anglais (DTS-HD 5.1), Français (Dolby Digital 2.0)
  • Sous-titres : Allemand, Français, Néerlandais
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 1.78:1 (16:9)
  • Nombre de disques : 4
  • Studio : Warner Bros.
  • Date de sortie du DVD : 10 novembre 2015
  • Durée : 23 x 42min
  • Prix conseillé: 39,99€ (Amazon)

Cette édition contient :

  • Les Blu-ray de la série
  • Copie digitale offerte au format UltraViolet
  • Une protection en carton pour la boite Blu-ray

Le Blu-ray contient les Bonus suivants:

  • Les coulisses : le Trickster est de retour !
  • L’homme le plus rapide du monde !
  • Les effets spéciaux de Flash
  • L’alchimie d’Emily et de Grant à l’écran
  • Soirée DC Comics au Comic Con 2014 introduisant Gotham, Flash, Constantine et Arrow
  • Scènes inédites
  • Bêtisier
Synopsis:

Barry Allen est un jeune scientifique qui travaille pour la police de Central City. Témoin enfant du meurtre de sa mère par une entité mystérieuse, il croit aux phénomènes paranormaux et cherche le moyen de le prouver pour faire innocenter son père emprisonné. Touché par un éclair provoqué par l’explosion de l’accélérateur de particules dans les laboratoires de Harrison Wells, Barry va sombrer dans le coma pendant neuf mois. À son réveil, il découvre qu’il peut courir à une vitesse surhumaine et peut guérir de façon accélérée. Il va réaliser par la suite qu’il n’est pas le seul à avoir obtenu des facultés extraordinaires et surhumaines. Son but sera alors de retrouver ces autres méta-humains,et surtout de retrouver l’homme qui,lorsqu’il avait 11 ans a tué sa mère.

La Saison: 3.5/5
L’image: 4/5
Le Son: 4/5
Les Bonus: 4/5

La Série:
[A]près Arrow c’est au tour de Flash d’avoir sa série. Personnage plutôt aimé du grand public qui avait d’ailleurs droit à sa série dans les année 90, l’homme le plus rapide du monde -ou presque- s’offre une série de qualité. Respectant ses précédentes adaptions et tombant parfois dans le Fan-service, Flash est avant tout faite pour les fans mais reste compréhensible par le grand public.

Si cette première saison reste parfois trop gentille et soft (la faute à sa programmation originelle sur CW ?), elle offre une intrigue énigmatique, avec quelques bons retournements de situation. Mais Flash garde la même structure qu’Arrow, avec un scénario plus ou moins simpliste (même équipe oblige), un univers commun à l’archer vert ; de quoi avoir droit à quelques petits coucous de temps en temps. Chaque épisode a droit à son propre méchant, même si un antagoniste plus important se manifeste en toile de fond, pendant l’ensemble de la saison. Une trame classique mais qui n’empêche pas la série d’essayer de se démarquer, par ses effets spéciaux, bluffants pour une série télé, par son rythme déchaîné mais aussi et surtout par ses scènes d’action assez intéressantes. Si le rythme et l’intrigue tiennent la route sur une bonne partie de la série, elle finit pourtant par traîner quelque peu en longueur. Heureusement que quelques astuces sont là pour combler le creux scénaristique.

 

Les personnages de la série sont très attachants, avec un Grant Gustin (Barry Allen) qui arrive peu à peu à porter le charisme qui va avec le costume. Flash n’a pas les muscles de son collègue mais a l’intelligence qu’il manque à notre ami Oliver Queen. Ils auront d’ailleurs l’occasion de se comparer lors de leurs quelques épisodes communs, puisque oui, ça fait plaisir aux fans.

Tout en étant grand public, Flash offre une série digne de ce super-héros plus rapide que l’éclair. Face à son méchant de toujours, Barry Allen devra se surpasser et ce, à grand coups de références geek, piochant notamment dans les comics pour nous balancer le meilleur. Série de super-héros assez classique, Flash n’a pas l’ambition de gagner un Emmy Award de la meilleure série ou des meilleurs acteurs mais divertit bien les fans, les amateurs de comics ou encore le grand public.

Faites-vous votre avis sur les 3 premiers épisodes !

Le Blu-ray:
4 disques Blu-ray pour une qualité optimale. Mieux qu’une diffusion télé, aucun pixel n’est gâché par la transmission. Pour le reste bonnes données techniques, son et image tout à fait corrects. On regrette cependant le manque de DTS-HD 5.1 pour la version française même si, comme à chaque fois, on vous conseille la V.O. sous titrée. Le packaging est quant à lui plutôt convaincant. Fourreau de protection en carton, boite assez ergonomique et sommaire des épisodes à l’intérieur de la boite, c’est plutôt pas mal !

flash1

Les Bonus:

  • Commentaire audio (Disque 1)
    Warner se moque un peu de ses fans en proposant ici un commentaire audio non sous-titré du pilote. Dommage, les commentaires étant toujours très intéressants, ils ne seront cette fois accessible qu’aux anglophones.
  • Les coulisses : le Trickster est de retour! (Disque 3 – 8min)
    Mark Hamill, notre Luke Skywalker adoré revient dans son rôle du vilain Trickster! Puisque oui, c’était déjà lui dans la série des années 90! Un retour clin d’oeil de l’acteur qui parle ainsi du personnage mais aussi de son expérience sur les deux tournages. Se joint à lui John Wesley Shipp (le père de Barry) qui incarnait lui, Barry Allen dans la série des années 90. Deux acteurs de l’ancienne génération qui en parlent mieux que quiconque et qui espèrent ramener les fans de l’ancien Flash vers le nouveau.
  • L’homme le plus rapide du monde ! (Disque 4 – 30min)
    Making of centré sur le personnage de Flash, vous en découvrirez plus sur les intentions du personnage, ses pouvoirs, son passé, mais surtout sur la série. Comparé par moment à l’archer vert, ou encore Batman, et accompagné de quelques intervenants dont Grant Gustin, mais aussi d’une bonne poignée de personnes haut placées, ce making of apporte un petit plus à la compréhension et à l’univers créé. Vous découvrirez pour illustrer tout ça les screen test de Grant Gustin et quelques images de la série, du tournage et des comics.
  • Les effets spéciaux de Flash (Disque 4 – 25min)
    Grand point fort de la série, vous saurez tout ou presque des effets spéciaux de la série. Des étapes de conceptions à la création de l’intro, les artistes en charge des effets spéciaux vous décriront leur travail sur la série. Scènes démystifiées (sans les effets spéciaux) et images de tournage sont au programme, vous dévoilant leur difficulté et surtout l’impressionnant travail effectué par cette équipe.
  • L’alchimie d’Emily et de Grant à l’écran (Disque 4 – 4min)
    Aussi rapide que Flash, on en ressort pas grand chose de ce petit bonus si ce n’est quelques images du screen test de Grant Gustin face à Emily Bett Rickards et l’importance de l’alchimie parfaite des deux personnages.
  • Soirée DC Comics au Comic Con 2014 introduisant Gotham, Flash, Constantine et Arrow (Disque 4 – 30min)
    Pannel complet des séries DC Comics à la Comic Con de San Diego 2014 présentant les séries Flash, Gotham, Constantine et Arrow réunissant ainsi toutes les équipes de ces séries télé, de Stephen Ammel (Arrow) à Grant Gustin (Flash) en passant par David S. Goyer (Man of Steel, The Dark Knight…) un beau petit monde sur scène. Ils auront donc droit à 30 minutes de questions intéressantes ou non, portant sur divers sujets mais surtout la présentation des séries et de leur contenu tout cela dans un Panel datant de 2014, dont on a malheureusement une bonne partie des réponses.
  • Bêtisier (Disque 4 – 8min)
    Vous avez 8 minutes pour sourire. Des vrais comiques ! Surtout Grodd, le méchant singe qui perd tout son charisme sans effets spéciaux.
  • Scènes inédites (Tous disques)
    Scènes inédites pour quelques épisodes rajoutant un peu de contenu, rien de fou mais toujours intéressant à voir.
Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Related Article