vie de courgette

 

Réalisé par : Claude Barras


VF :
Gaspard Schlatter, Sixtine Murat, Paulin Jaccoud


Sortie : 
19 octobre 2016


Durée:
1h06min


Budget: /


Distributeur :
Gebeka Films

 

Synopsis :

« Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux; « 

4/5

Pour l’appréciation de Ma Vie de Courgette, il en va beaucoup des ressentis personnels. Certains spectateurs seront indéniablement plus touchés que d’autres au visionnage de ce film d’animation. Mais pour les moins sensibles aux causes de l’enfance, cette réalisation de Claude Barras offre tout de même un véritable moment de bonheur. Chez Pulp Movies, le premier visionnage s’est fait à Cannes. Par un bouche-à-oreille rapide, nous avions foncé à une séance pour ne pas rater ce film dont le retentissement était déjà fort. Mais ce qui devait arriver arriva : nos collègues d’autres rédactions nous l’ont un peu trop « survendu ». Petite déception à la sortie de séance. Le flot de larmes promis était absent. Mais la boule à la gorge était tout de même là. Et puis avouons-le, Ma Vie de Courgette est une réussite technique, esthétique et les messages portés sont justes, simples, efficaces.

vie de courgette

Le schéma est simple : des enfants orphelins s’entraident pour un quotidien plus beau. Comment ne pas aimer un film d’animation avec une ligne directrice si vivifiante ? Le réalisateur Claude Barras a choisi le stop motion pour Ma Vie de Courgette. Décidément, ce procédé revient de plus en plus sur nos écrans. Ici, cette technique cinématographique a tout son sens. A l’instar des personnages, des petits bouts, des enfants que le spectateur suit, le stop motion donne une impression d’innocence. Comme si ces enfants animés étaient eux-mêmes dessinés par mains de mômes. Certains détails sont grossiers, d’autres formes sont imparfaites. Mais cela livre une âme particulière à l’animation. Cela rend Ma Vie de Courgette tendre, doux

Sous ces techniques parfaites à l’aspect voulu imparfait, beaucoup de messages sont délivrés. Certains s’adressent aux adultes, d’autres aux enfants directement. Mais lorsqu’un public est plus visé qu’un autre sur un sujet, l’autre moitié n’est pas laissée de côté. Le caractère éducatif est toujours là, pour les grands comme pour les plus petits. Avec leurs aspects pâte à modeler, leurs grands yeux et leurs mimiques décousus, les personnages peuvent faire penser à ceux de Tim Burton. Ils ont beaucoup de similarités (toujours plein d’espoir, de rêves, ils ne baissent jamais les bras …) mais avec tout l’aspect glauque et triste en moins. Toujours souriants, le dénommé Courgette et ses amis vont prouver qu’une famille peut aussi se construire avec des amis fiables et sincères. S’ils n’ont pas une enfance heureuse, ils vont la rendre plus belle, ensemble. Cette sorte de fraternité presque innée est un véritable soleil pour eux, mais aussi pour le public. Il est fascinant de voir une telle force de caractère, même chez des personnages fictifs.

vide de courgette

A travers toute cette beauté, tout cet espoir, transpercent des vérités beaucoup plus dures. A croire que dans ce 69e Festival de Cannes, les réalités sociétales émeuvent. Après Ken Loach avec Moi, Daniel Blake et sa confrontation avec le monde de la précarité, c’est au tour de Ma Vie de Courgette de mettre le spectateur face à des cruelles circonstances. Dans ce film d’animation, maltraitance, problèmes d’alcoolisme, abandon des parents, addiction aux drogues, … Sujets bien sombres, abordés avec clairvoyance pour les plus jeunes mais avec des « clins d’oeils » plus percutants pour les parents.

Ma Vie de Courgette prouve qu’il est possible d’apprendre à être heureux. Belle leçon, sous des techniques maîtrisées et très bien appliquées.

Image de prévisualisation YouTube

Related Article