[AVIS] 22 Miles, explosif mais pas trop non plus !

0

Synopsis:
Un officier d’élite du renseignement américain tente d’exfiltrer un policier qui détient des informations compromettantes. Ils vont être traqués par une armée d’assassins tout au long des 22 miles les séparant de l’avion qui leur permettra de quitter le pays.

3

Peter Berg enchaîne les films et revient une fois encore avec Mark Walhberg pour dynamiter nos salles de cinéma. Après le grand Du Sang et des Larmes, Deepwhater, ou encore Traque à Boston, 22 Miles vient proposer sa propre histoire ou plutôt celle des scénaristes Lea Carpenter et Graham Roland, pour un réalisateur qui avait pris l’habitude de s’appuyer sur des histoires vraies pleine de patriotisme. Mais celui qui a réalisé Hancock, Le Royaume ou encore Bienvenue dans la Jungle a les ingrédients pour en faire une belle réussite !

A commencer par le casting, pour accompagner Mark Walhberg on retrouve Lauren Cohan (Walking Dead), Iko Uwais (The RAID, Star Wars VII), John Malkovich qu’on ne présente plus, Ronda Rousey championne d’UFC qu’on a pu découvrir dans Fast and Furious 7 ou encore Sam Medina prochainement à l’affiche du film VenomUn casting qui va devoir faire preuve de courage puisqu’on le sait, la spécialité de Peter Berg c’est les scènes d’action intenses où réalisme croise divertissement.

On est d’ailleurs surpris, celui qui avait l’habitude d’inonder de patriotisme ses films livre ici une oeuvre loin de tout ça, centrée sur le politiquement incorrect mais surtout sur du pur divertissement d’action. Un peu comme l’avait fait Sicario mais avec moins de réussite et plus d’action. La grande force de 22 Miles réside ainsi dans son ses scènes particulièrement énervées et intenses ! Rien que l’ouverture, nous met l’eau à la bouche.

22 Miles ne lésine pas avec les scènes d’action proposant une débauche de fusillades et d’explosions. Mais là où 22 Miles rate le coche c’est dans son rythme inégal malgré son histoire accrochante et son grand retournement. Si l’ouverture est vraiment réussie et maîtrisée, la suite perde en intensité avant de redécoller pour une deuxième partie sans temps mort.

Peter Berg retrouve le cadreur de ses derniers films Jacques Jouffret en tant que directeur de la photographie, au coeur de l’action à l’image dynamique. Il ne faut pas attendre de 22 Miles un thriller politique mais il faut y voir un bon film d’action plutôt intelligent par rapport à de nombreuses productions hollywoodiennes. On est encore loin du merveilleux Du Sang et des Larmes au réalisme bluffant mais on a droit à un film d’action de très bonne facture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.