[AVIS] Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E, caricatural !

0

Synopsis:
Casey, une adolescente brillante et optimiste, douée d’une grande curiosité scientifique et Frank, un homme qui fut autrefois un jeune inventeur de génie avant de perdre ses illusions, s’embarquent pour une périlleuse mission. Leur but : découvrir les secrets d’un lieu mystérieux du nom de Tomorrowland, un endroit situé quelque part dans le temps et l’espace, qui ne semble exister que dans leur mémoire commune… Ce qu’ils y feront changera à jamais la face du monde… et leur propre destin !

3

Après Sherlock HolmesGuy Ritchie change d’univers et s’attaque à une ancienne série télé: Des agents très spéciaux. Huitième film du réalisateur à arriver en France, Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E se veut assez second degré et présente le début d’une nouvelle collaboration avec un casting de renommée. Ainsi on retrouve: Henry Cavill (Man of Steel), Armie Hammer (Lone Ranger), Hugh Grant (Coup de foudre à Notting Hill, Love Actually), Alicia Vikander (Ex Machina) et Jared Harris qui retrouve Guy Ricthie après avoir incarné Moriarty dans Sherlock Holmes : Jeu d’ombres. Un casting détonnant et un pitch qui promet, Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E a tout pour devenir un énorme succès et pourtant…

Henry Cavill face à Armie Hammer ça ne pouvait être qu’impeccable. Si l’acteur de Man of Steel a piqué le rôle à Tom Cruise et George Clooney il n’a rien à leur envier puisqu’il incarne ici Napoleon Solo avec classe et élégance. Armie Hammer, lui, s’occupe de jouer le bourrin Russe contraint d’obéir aux ordres, le tout avec un accent assez caricatural, bien représentatif de l’esprit du film.
Si le duo Henry Cavill / Armie Hammer frôle la perfection, on ne peut en dire autant d’Alicia Vikander. Élément clé du film, elle est finalement trop mise en retrait et perd un peu de sa crédibilité dans des romances et actions qui n’ont pas de sens. De même pour Hugh Grant qui a son mot à dire qu’à 10min de la fin.

Ce manque au niveau des personnages se fait ressentir au bout d’un bon tiers et est au coeur d’un des gros problèmes du film: le scénario. Si l’histoire est accrocheuse elle est plutôt mal amenée et traîne en longueur. Heureusement papa Ritchie est là pour nous proposer une réalisation splendide. Dynamique et originale, Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E ose et enchaîne  les images essayant tant bien que mal de combler ses lacunes scénaristiques. C’est peut être aussi ça l’autre grand soucis du film, avoir essayé de trop en faire, forçant la mise en scène. Si Ritchie nous livre dans l’ensemble une très belle réalisation, il expérimente et ose en faisant malheureusement trop par moment, perdant le spectateur dans des longueurs ajoutées.

Ritchie s’est un peu trompé avec la narration et l’histoire mais on lui pardonne puisqu’il met Henry Cavill et Armie Hammer dans une ambiance guerre froide année 60 plus que réussie –et heureusement puisqu’elle est un peu au centre du film-. Accompagnés par de très bon choix musicaux, les deux agents secrets tirerons à coups de silencieux aux bruit mémorables, proposant ainsi des scènes d’action décomplexées raisonnablement fun – moins que prévu-.

Dans un style très caricatural Guy Ritchie passe malheureusement à côté. Romance faiblarde, scénario mal amené et surenchère de mise en scène, Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E se maintient grâce au duo Henry Cavill / Armie Hammer et à une ambiance très réussie. Un bon moment mais pas un film que l’on retiendra.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.