[AVIS] Animaux fantastiques, un désastre début !

0

Synopsis:
Les aventures de Norbert Dragonneau, l’auteur du livre Les Animaux Fantastiques qu’étudiait Harry Potter.

2

5ans… 5ans se sont écoulées depuis le dernier épisode d’Harry Potter au cinéma. 5ans que les fans ne demandent qu’a reto urner dans cet univers maîtrisé et orchestré par la grande J.K. Rowling. Toute bonne chose a une fin, mais pas dans le cinéma où la sur-exploitation des licences commencent à envahir les salles. Ainsi Harry Potter n’échappe pas à la règle et J.K. Rowling s’en frotte les mains puisque ce nouvel opus, signe le début d’une nouvelle saga, extension de l’univers qu’on connait. Il permet également à l’écrivaine de s’imposer en tant que scénariste et productrice, une première !

Et qui de mieux pour épauler JK Rowling que le réalisateur des quatre derniers Harry Potter, David Yates. Il rejoint ainsi la production ainsi qu’une bonne partie de l’équipe présente sur la série originelle ce qui n’est pas le cas du casting original puisque le film se passe 60ans avant. Ainsi pour remplacer l’exceptionnel trio Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint, la production compte sur les talents d’Eddie Redmayne, oscarisé pour Une Merveilleuse Histoire du temps et nommé pour Danish Girl, un jeune acteur en pleine expansion qui sera accompagné de Dan Fogler, Katherine Waterston, Alison Sudol ou encore Colin Farrell et Ezra Miller. Un film qui promet une extension captivante dans l’univers qu’on aime. Il en est malheureusement tout autre chose…

Bien que JK Rowling soit fortement ancrée au projet, on regrette le manque de l’univers Harry Potter tel qu’on le connait. Très peu de baguettes magiques, de sorciers, très peu de personnages connus ou évoqués, on a l’impression de voir un Star Wars sans sabre laser ou un Seigneur des Anneaux sans anneau… On a juste droit à enchaînement d’effets spéciaux plutôt ratés avec Eddie Redamayne pas convainquant qui cherche encore sa place. Heureusement les costumes viennent rattraper ce manque d’efficacité visuelle et apporte au film une ambiance assez interessante dans un New York des années 30 qui peine à convaincre puisqu’on en voit finalement pas grande chose.

Pourtant la créativité de JK Rowling n’est pas à la baisse et si l’intérêt du film en tant qu’Harry Potter est assez faible, l’écrivaine a plus d’un tour dans son sac et propose avec Les Animaux Fantastiques des créatures drôles et attendrissantes qui viennent meubler le manque d’efficacité concernant le reste. Vous me direz c’est tout l’intérêt c’était là tout l’intérêt du film, évidemment vous avez raison mais en plus de proposer un visuel pas forcément convainquant, Les Animaux Fantastique explore quelques sous intrigues qui n’ont cependant pas grand intérêt dans le film si ce n’est prendre du temps pour nous laisser sur notre faim.

Mais comme la scénariste et productrice de cette nouvelle saga a évidemment plus d’un tour dans son sac (faut-il le répéter) elle nous offre une fin digne de ce nom qui vous donnera envie de voir la suite mais surtout qui remonte le niveau de ce Spin-off. On a vraiment l’impression que JK mise tout sur la suite, ce film en fait donc une introduction un peu longue, qui raconte pas grande chose… Mais une aventure tout de même sympathique comme JK sait le faire aux acteurs grandioses qui peine malheureusement à trouver leur place et à être réellement crédible visuellement.

La suite sera décisive mais pour l’instant JK est loin de nous convaincre et de devenir un phénomène comme l’avait fait Harry Potter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.