[AVIS] Dalton Trumbo, le biopic classique !

0

Synopsis:
Hollywood, la Guerre Froide bat son plein.
Alors qu’il est au sommet de son art, le scénariste Dalton Trumbo est accusé d’être communiste. Avec d’autres artistes, il devient très vite infréquentable, puis est emprisonné et placé sur la Liste Noire : il lui est désormais impossible de travailler.
Grâce à son talent et au soutien inconditionnel de sa famille, Il va contourner cette interdiction. En menant dans l’ombre un long combat vers sa réhabilitation, il forgera sa légende.

3.5

Après avoir réalisé la trilogie Austin Powers ou encore Mon Beau Père et Moi, le réalisateur américain Jay Roach change de style à l’image de son acteur principal Bryan Cranston. Si Monsieur Cranston est passé du comique au deal de meth, Jay Roach lui, passe du comique au biopic aspirateur à Oscars.

Dalton Trumbo raconte la vie du scénariste éponyme, ou du moins une partie de sa vie. Connu pour ses scénarios Oscarisés et son travail sur le grand Spartacus de Stanley Kubrick, Dalton Trumbo fût aussi l’un des plus connus des « dix d’Hollywood » ces dix producteurs, scénaristes ou réalisateurs de cinéma Américain qui furent congédiés et suspendus sans solde accusés de faire parti du Parti communiste américain. Biopic qui a donc matière à apprendre cette histoire méconnu du grand public mais que les cinéphiles aimeraient connaître.

Jay Roach réalisé ici un biopic classique mais efficace. Aucun prise de risque ou soupçons d’originalité mais une recette qui a déjà fait ses preuves. Le film se permet cependant de se reposer sur son acteur principal l’excellent Bryan Cranston qui porte le film à lui tout seul. A l’effigie du film The Imitation GameBryan Cranston comme Benedict Cumberbatch peuvent souffler un peu grâce à un excellent casting qui les seconde. Ici, Diane Lane, Helen Mirren, Elle Fanning, John Goodman et bien d’autres s’immergent dans l’histoire du scénariste et améliorer le film de manière conséquente.

A part ses excellents acteurs, et son Bryan Cranston au dessus de tout -nommé aux Oscars pour son rôle-, Dalton Trumbo souffre du rythme biopic classique à la fin moralisante. Aucune réelle originalité juste la classique formalité d’Hollywood pour ses Oscars. Mais le film fait ce qu’il a à faire et en plus d’avoir eu des nominations aux Goldens Globes et aux Oscars, il maîtrise son sujet et nous en apprend plus sur l’histoire qui a marqué Hollywood dans les années 50.

Biopic réussi qui manque à s’initier plus à l’originalité, de plus en plus recherchée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.