[AVIS] Deadpool 2, beaucoup d’idées pour un résultat faiblard !

0
td0070_comp_v3038.1018.tiff

Synopsis:
L’insolent mercenaire de Marvel remet le masque !
Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l’air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l’amitié, la famille, et ce que signifie l’héroïsme – tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts.

Deadpool et le cinéma c’est une longue histoire. Entre la première fois que Ryan Renolds est pressenti pour incarner le personnage et sa sortie au cinéma, 16ans se sont passés ! 16ans que Ryan Renolds traînait derrière ce projet presque maudit qu’on n’aurait jamais cru voir au cinéma. Pourtant l’inconnu Tim Miller et Ryan Renolds l’ont fait, offrant aux spectateurs l’une des adaptations les plus réussie et un film plein de passion, d’idées et de pop culture.  On ressentait dans Deadpool une certaine passion pour le personnage, une certaine passion pour les super-héros et une grosse dose de second degré. C’était pas dans la finesse certes, mais c’était nouveau et totalement en adéquation avec le personnage.

Deadpool revient donc pour un deuxième opus et cette fois sans Tim Miller qui aurait quitté le navire pour différents artistiques avec Ryan Renolds. L’acteur canadien qui est aussi producteur du film offre donc la réalisation de son petit protégé à David Leitch réalisateur aux multiples casquettes qui est notamment à la tête d’Atomic Blonde. Si Ryan Renolds ne s’est pas totalement entendu sur le devenir du personnage de Deadpool avec Tim Miller, il a gardé son casting; on retrouve donc Morena Baccarin, T. J. Miller, Brianna Hildebrand, Karan Soni et Leslie Uggams. Rejoins par Eddie Marsan, Terry Crews, Zazie Beetz, Julian Dennison, Shiori Kutsuna, Rob Delaney, l’immense Josh Brolin et une grande liste de caméos.

Ce second opus promettait donc d’être une réussite surtout quand on sait qu’il a presque doublé de budget par rapport au premier. Puis en 2017 la Fox a produit Logan, excellent film sur Wolverine, jonglant entre la violence introduit par Deadpool et une très belle histoire de road trip; un film qui vient renforcer notre confiance pour ce Deadpool 2. A tord, sûrement…

Loin de moi l’idée de dire que le film est mauvais. Deadpool 2 a de nombreuses qualités, on y retrouve la passion pour le personnage, les multi-références à la pop culture, beaucoup d’idées de mise en scène mais ce qui en fait ses qualités en fait aussi ses défauts. Si dans le premier opus le comique était au service de l’histoire ici c’est plutôt l’inverse. Beaucoup de blagues, on rigole mais ça devient vite long, lent et parfois de moins en moins drôle. Heureusement les idées de Reynolds arrivent à nous garder au fond de notre fauteuil. L’overdose de références nous perd, dérivant loin de l’idée de base.

Le film perd aussi son fil directeur, incarné par Josh Brolin. Cable devait être le grand méchant de ce nouvel opus, l’acteur qui a incarné merveilleusement Thanos dans Avengers 3 avait ici matière a devenir un personnage emblématique. Mais l’écriture de son personnage en aura voulu autrement si certaines scènes sont captivantes, le personnage lui même se contredit au fur et à mesure de l’histoire et notamment à la fin [#No Spoilers].

Heureusement la B.O. est là pour nous rassurer. Des titres de tous horizons viennent renforcer ce film bancal. Céline Dion signe d’ailleurs l’une de ces musiques sur cette bande originale surprenante et attrayante à la fois.

Le film a certes de quoi plaire mais il reste avant tout une déception, et un film parfois ennuyeux loin d’un premier film survolté. On ressent la patte de Reynolds et ses idées loufoques mais l’ensemble peine à fonctionner, pour un film bancale et inégal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.