[AVIS] Everybody Knows, décevant Farhadi !

0

Synopsis:
A l’occasion du mariage de sa soeur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au coeur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui.

Asghar Farhadi grand réalisateur iranien et habitué de la croisette revient cette fois-ci pour signer l’ouverture du plus prestigieux festival au monde. Everybody Knows présenté en ouverture de la 71e édition du festival de Cannes reste dans la veine de ce qu’Asghar Farhadi sait faire mais avec un couple mythique du cinéma espagnol; Javier Bardem et Penélope Cruz.

Après avoir réalisé Le Passé drame français en 2013 avec Bérénice Bejo et Tahar Rahim -film primé au festival de Cannes-, le réalisateur iranien s’essaye une seconde fois à une autre culture avec ce nouveau film. Cette fois-ci le réalisateur doublement oscarisé pour Le Client et Une Séparation signe son premier film espagnol et la neuvième collaboration entre Penélope Cruz et Javier Bardem. En plus de récupérer le couple mythique, Asghar Farhadi se lie avec José Luis Alcaine grand chef opérateur espagnol collaborateur régulier d’Almodovar et de Brian de Palma.  On retrouve également Alberto Iglesias compositeur qui a notamment travaillé avec Ridley Scott, Marc Forster, Steven Soderbergh ou encore Pedro Almodovar.

 Sur le papier Everybody Know se doit de convaincre mais en réalité il reste très maladroit et basé avant tout sur les performances de ses acteurs. En plus du couple espagnol on retrouve un Ricardo Darín grand acteur espagnol que vous avez sans doute aperçu dans Les Nouveaux Sauvages ou encore Truman- tout aussi excellent. Ce film entre drame et thriller nous immerge dans les campagnes espagnoles et plus précisément dans une famille au passé trouble. Sous la forme d’un thriller les problèmes familiaux vont réapparaître et les événements vont s’enchainer pour nous perdre dans une tension montante, où l’on se pose plein de questions.

On pourrait être captivé par cette tension et ce suspens mais la longueur et la lenteur du film vient tout perturber. Le rythme devient ainsi l’un des gros point négatif du film en plus de quelques maladresses du scénario et la mis en scène paresseuse du grand Farhadi qui nous avait habitué à mieux. Là où on attendait un très grand film on a droit à un drame qui pourrait presque nous faire penser à un téléfilm avec ces classiques rebondissements. Everybody Knows reste assez facile dans son traitement mais propose une prestation d’acteurs émouvants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here