[AVIS] La Prophétie de l’horloge, tentative raté !

0

Synopsis:
Cette aventure magique raconte le récit frissonnant de Lewis, 10 ans, lorsqu’il part vivre chez son oncle dans une vieille demeure dont les murs résonnent d’un mystérieux tic-tac. Mais lorsque Lewis réveille les morts accidentellement dans cette ville, en apparence tranquille, c’est tout un monde secret de mages et de sorcières qui vient la secouer.

Quand Eli Roth adepte des films de genre et réalisateur de films tels que Knock Knock ou encore Green Inferno s’essaye au film fantastique pour enfant ça donne La Prophétie de l’horloge ! Produit par Amblin la société de production de Steven Spielberg qui a produit Les Goonies, Men in black ou encore E.T. l’extra-terrestre et adapté du roman La Pendule d’Halloween de John Bellairs , ce nouveau film fantastique pour enfant a pourtant l’air bancal et ça dès sa promotion qui ne mentionne jamais le réalisateur américain. Une promotion d’ailleurs raté qui cache sans doute un film auquel personne ne croit réellement.

Comme tous les blockbusters, La Prophétie de l’horloge s’appuie sur un casting de premier rang, et notamment un duo des mythiques Cate Blanchett et Jack Black qu’on ne présente plus ! Ils accompagnent le jeune Owen Vaccaro qu’on a pu découvrir dans quelques films. On retrouve également Kyle MacLachlan (Les Agents du SHIELD, Twin Peaks, Dune…), Renée Elise Goldsberry (Get Down) ainsi que Colleen Camp (Die Hard 1…). Heureusement que la tête d’affiche est forte puisque la direction semble inégale et les jeunes acteurs s’en retrouvent pénalisés. On a du mal à croire aux scènes émouvantes et encore moins aux personnage clichés qui ne correspondent même pas à leur âge. Comme le jeune Sunny Suljic qui incarne Tarby Corrigan pour ne citer que lui qui ressemble à un personnage du film Grease alors qu’il n’a que 10ans. Heureusement Cate Blanchett et Jack Black restent toujours au top !  

Le film n’est d’ailleurs pas sans rappeler Chair de Poule adaption des oeuvres horrifiques pour enfant, un film fantastique qui partage d’ailleurs son acteur principal; Jack Black ! Mais Chair de poule réussit là où La Prophétie de l’horloge échoue…

En effet le film ne souffre pas que d’une direction inégale… Eli Roth semble parfois prendre son pied à créer une ambiance à créer quelque chose où l’on reconnait sa patte mais s’efface souvent pour un film formaté qu’on a déjà vu des milliers de fois. Vous verrez pourtant de la nécrophilie, loin des personnages clichés de conte pour enfant. Mais le film ne va jamais au bout de ce qu’il met en place et Eli Roth semble être qu’à moitié présent.

Sinon a part ça les décors et l’esthétique semblent de bonne facture, on repassera pour les effets spéciaux mais pour un blockbuster à petit budget (42 millions de dollars) ce n’est pas trop mal. Un budget où on peut d’hors et déjà retirer les cachets des acteurs principaux qui ont du prendre une belle petite somme ! Mais techniquement le film reste assez correct, et même arrive parfois à nous plonger dans quelques séquences attrayantes. On retiendra tout de même quelques scènes dont une avec Jack Black vers la fin (#NoSpoil).

Eli Roth signe ici un film formaté, qui n’arrive jamais à décoller. Un film non pas mauvais mais loin de son potentiel. On retiendra tout de même quelques séquences et un Jack Black électrique une des seules raisons pour rester jusqu’à la fin ! Un film hybride entre l’horreur, le fantastique et le film pour enfant qui semble coincé au milieu n’allant jamais au bout de ses idées. Une tentative raté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.