[AVIS] San Andreas, le gros blockbuster-pop corn de l’année !

0

Synopsis:
En californie, un séisme d’une magnitude historique frappe toute la côte Ouest des Etats-Unis, par le biais de la faille de San Andreas. Ray est secouriste dans un hélicoptère, et va tout faire pour réunir sa famille …

3.5

Après le choc de 2012, et depuis sa sortie en 2009, Hollywood n’avait pas réussi à ré-imposer sa vision apocalyptique du monde … San Andreas réequilibre la balance, et propose sa version de the end of the world. Le film s’inscrit dans un genre très particulier : le film catastrophe.

Ce genre est, comme n’importe quel autre (Science Fiction, Thriller …), soumis à des codes de mises en scène, scénaristiques, visuels … Et ce sont ces mêmes codes qui vont faire s’étouffer de rire/pleurs bon nombre de spectateurs et critiques ! Le drapeau américain flottant au vent devant un coucher de soleil, les répliques d’ors et déjà cultes et quasiment nanardesque, les symboles narratifs (trop) compréhensibles, la quête initiatique du héros (qui est le seul des 7 milliards d’humains sur cette Terre à ressortir plus Grand de l’apocalypse) et … les invraisemblances ! Car la probabilité que nos héros survivent à la fin du monde tendrait, dans la réalité, vers le zéro absolu !

MAIS ON S’EN FICHE ! Quelle importance que The Rock survive là ou tout le monde meurt ? Aucune ! Le film catastrophe n’est pas fait pour être crédible, pour faire exploser l’échelle du divertissement. Et là, San Andreas gagne à tous les points : Du personnage du héros réparti sur différents personnages – et donc plus de chances de s’identifier à l’un d’eux, à la destruction massive qui cloue le spectateur au siège, à l’humour suffisamment bien dosé ! Le film se présente comme le summum de ce qu’Hollywood est capable de produire en terme de divertissement pop-corn. A l’image d’un World War Z ou Transformers, San Andreas explose la jauge sonore et visuelle, à travers les yeux des acteurs au rang de superstar !

JAUGE VISUELLE ET SONORE EXPLOSÉE. Visuellement, le film se présente comme le digne successeur de 2012 qui, du haut de ces 200 millions de $, proposait des effets visuels ahurissants ! Force est de constater que, ici, San Andreas approche ce dernier sans jamais l’atteindre. Il faut dire qu’avec un budget 2 fois inférieur à celui-ci, dur de réaliser la même prouesse !

Au final, San Andreas est un film qui se présente comme le gros blockbuster-pop corn-apocalyptique de l’année, et il fait son travail à merveille ! Si scénaristiquement le film commet des fautes logiques et dignes du genre qu’il représente, il n’en reste pas moins une grosse claque à savourer bien entouré – en familles ou potes ! Un séisme de magnitude 10, saisissant !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.