[AVIS] The Strange Ones, l’étrange et déroutant Road-trip !

0

Synopsis:

A bord de leur voiture, Sam et Nick sillonnent les routes de campagne américaine. Pour certains qu’ils croisent, ils sont deux frères partis camper, pour d’autres, des fugitifs. Durant ce road-trip, de mystérieux événements surviennent, faisant peu à peu éclater la vérité au grand jour…

Premier film de Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein, The Strange Ones est l’adaptation de leur court métrage Deux Inconnus sorti en 2011. Une adaptation plutôt vue comme une ré-récriture par les deux réalisateurs qui en ont profité pour changer le casting dans un univers beaucoup plus travaillé. Grand Prix du Champs Elysée Film Festival 2017The Strange Ones s’appuie sur un duo d’une étonnante complicité, d’un contraste adéquate et d’une justesse imparable; Alex Pettyfer James Freedson-Jackson.

Celui qui avait incarné Alex Rider ou encore un adolescent extra-ordinaire dans Numéro 4, prouve ici qu’il est capable de se mettre au film d’auteur. Alex Pettyfer était le grand nom du film mais pas le seul à mener la barque puisque The Strange Ones repose aussi sur James Freedson-Jackson, jeune acteur plein de talent qui tient ici une belle performance, une belle révélation ! Le film pour faire très simple narre le destin de Nick et Sam deux frères en road-trip dans l’Amérique profonde. Mais évidemment tout n’est qu’apparence et ce voyage se transforme rapidement en une énigmatique fugue.

Le titre en est d’ailleurs témoin, The Strange Ones mise beaucoup sur la complexité de sa narration et des mystères qu’il met en place. Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein ont pris un malin plaisir à jouer avec notre perception des choses, sans pour autant nous donner les clés de l’énigme. Même si vous pensiez avoir compris quelques éléments sans être tombé dans les fausses pistes  il subsiste encore des mystères que votre imaginaire devra résoudre et donc de multiples interprétations. Une réussite due notamment au montage millimétré des réalisateurs qui allient la complexité de leurs intentions à des flashbacks révélateurs.

Il faut accepter de ne pas tout savoir et se laisser porter par ce voyage, par cette énigme qu’est le film. The Strange Ones mise aussi beaucoup sur les non-dits, sur l’atmosphère qu’il met en place. Ainsi la photographie est de très bonne facture et illustre à merveille cette narration trouble et ses nombreuses allégories. Le trou noir par exemple hante le jeune garçon comme s’il dessinait un de ses cauchemars, comme une psychose. Les réalisateurs définissent d’ailleurs leur film comme un thriller psychologique à cheval entre un road-trip et une étonnante romance. Le film en devient parfois glauque mais pas gênant pour autant même avec les thèmes forts qu’il peut aborder. 

Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein font assez fort en proposant ici une oeuvre ovni travaillée minutieusement pour nous proposer un film certes lent, certes parfois troublant et confus mais captivant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.