Home Critiques [CRITIQUE] – Doctor Strange (2016)
[CRITIQUE] – Doctor Strange (2016)
0

[CRITIQUE] – Doctor Strange (2016)

0

doctor-strang

Réalisé par : Scott Derrickson

Avec : Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Tilda Swinton, Rachel McAdams et Mads Mikkelsen

Sortie : 26 octobre 2016

Durée : 1h55min

Distributeur : The Walt Disney Company France

3D : Oui –  Non

 

Synopsis :

Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utilisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe.

3,5/5

23e super-héros à rejoindre l’univers cinématographique Marvel, Doctor Strange arrive dans une machine qui tourne en équilibre. Si les chiffres sont au plus haut, le public commence à se lasser de cette usine de films aux budgets titanesques rembourrés de fan-service. Face à ce souci de lassitude, Marvel mise sur de nouveaux personnages, de nouveaux réalisateurs mais surtout sur des films de plus en plus spectaculaires. Doctor Strange est de ceux là.

UN PEU D’AIR FRAIS

Personnage méconnu du grand public, Doctor Strange est pourtant au centre de l’univers Marvel tel qu’on le connait et va rapidement prendre une place des plus importantes. Le film nous propose donc de nous plonger dans le personnage de Stephen Strange incarné par Benedict Cumberbatch, un neurochirurgien narcissique qui après un accident va partir en quête de spiritualité. Mais le docteur va rapidement devoir faire face à des menaces qui le dépassent. Ce nouveau Marvel va ainsi introduire toute une panoplie de magie et de notions métaphysiques, de quoi captiver le spectateur pendant une bonne partie du film. Visuel bluffant et psychédélique, le film est absolument à découvrir en 3D – Attention, certains spectateurs ont fait des malaises durant la projection.

Ça fait du bien de retrouver un nouveau personnage, de s’accrocher à un nouvel univers ! Scott Derrickson (Sinister, Le Jour où la Terre s’arrêta) apporte un peu d’air frais dans la team Marvel en proposant ce délire en partie psychédélique tant dans sa forme que dans son traitement. Mélange parfait de drame et d’humour, Doctor Strange est de ceux qui ont réussi à passer au travers de l’impersonnalité Marvel, tout comme les Gardiens de la Galaxie en 2014, assurant un divertissement solide et efficace. Cette réussite est due à l’univers synthétisée autour du film mais est aussi à Benedict Cumberbatch qui apporte toute la crédibilité et le charisme nécessaires au personnage. Si les négociations voyaient Joaquin Phoenix, Ethan Hawke, Tom Hardy, Édgar Ramírez, Ewan McGregor, Oscar Isaac, Matthew McConaughey, Jake Gyllenhaal, Jared Leto, Ryan Gosling, Keanu Reeves ou encore Colin Farrell dans le rôle du docteur, c’est finalement Cumberbatch qui l’emporta, choix payant étant donné les talents de l’acteur et son excellent jeu dans les traits de Stephen Strange. Accompagné par Tilda Swinton et Mads Mikkelsen, on ne trouvera que rarement mieux pour un film Marvel.

Marvel's DOCTOR STRANGE..Doctor Stephen Strange (Benedict Cumberbatch)..Photo Credit: Film Frame ..©2016 Marvel. All Rights Reserved.

BLOCKBUSTER MARVELIEN

Doctor Strange est cependant rapidement rattrapé par le ton Marvelien. Intrigue qui vise finalement la facilité et personnages secondaires mis de côté, on en pense que pour Cumberbatch, ce qui ne déplaira pas à certains fans. Rachel McAdams souffre notamment de ce manque de présence et d’écriture de son personnage. Comparable à Natalie Portman dans Thor, l’actrice nous avait déjà préparés à mieux. Chiwetel Ejiofor n’est pas mieux placé. Il incarne ici le Baron Mordo, un personnage connu de l’univers Marvel mais totalement différent des comics. L’acteur nommé aux Oscars pour 12 Years a Slave s’enfonce dans un second rôle qui en plus d’une évolution un peu trop prévisible n’arrive pas à la cheville du talentueux Cumberbatch.

Deuxième partie légèrement maladroite, on prend tout de même une bonne dose de divertissement spectaculaire dans la tête. C’est finalement le grand vilain du film qui déçoit le plus, maladresse rapidement oubliée grâce à Cumberbatch et sa scène post-générique. Film sous le drapeau Marvel Studios, Doctor Strange n’en reprend que les grandes lignes, offrant au spectateur ce qu’il attend de ce genre de film tout en lui proposant ce qu’il veut voir : un minimum de création et d’originalité.

Loin d’un film de super-héros classique, Doctor Strange tente de s’offrir du renouveau dans l’ère Marvel et s’impose directement comme l’un des grands personnages et guide du futur de l’univers Marvelien.

 

Doctor Strange offre une bonne introduction du personnage dans l’univers Marvel. Délire visuel qui vise parfois la facilité.

Image de prévisualisation YouTube

Hugo Leclerc Fondateur du site, j'ère aussi bien dans les salles de cinéma que sur les plateaux.