L'ascensionRéalisé par :
Ludovic Bernard

Avec : Ahmed Sylla, Alice Belaïdi, Kevin Razy, Nicolas Wanczycki

Date de sortie : 25 Janvier 2017

Durée : 1h43min

Distributeur : Mars Films

Synopsis :

« Pour toi, je pourrais gravir l’Everest !» Samy aurait mieux fait de se taire ce jour-là… D’autant que Nadia ne croit pas beaucoup à ses belles paroles. Et pourtant… par amour pour elle, Samy quitte sa cité HLM et part gravir les mythiques 8848 mètres qui font de l’Everest le Toit du monde. Un départ qui fait vibrer ses copains, puis tout le 9-3 et c’est bientôt la France entière qui suit avec émotion les exploits de ce jeune mec ordinaire mais amoureux. A la clé, un message d’espoir : à chacun d’inventer son avenir, puisque tout est possible.

3.5/5

En 2008, Nadir Dendoune devient le premier franco-algérien à atteindre le toit du monde : l’Everest. Un Tocard sur le toit du monde, son livre, raconte son aventure extraordinaire, son périple qui l’a conduit à grimper le plus grand sommet du monde sans grande expérience. Leçon de réussite et de persévérance, le livre publié en 2010 aura donc attendu 7 ans avant d’être adapté au cinéma par Ludovic Bernard. Histoire romancée et divergente sur différents points, on ne retrouve de la réalité que l’histoire de base : celle d’un enfant du 9-3 qui s’est obstiné à grimper l’Everest.

DIVERTISSEMENT PRIME SUR RÉALITÉ 

On comprend rapidement que le but du film est de divertir et non pas de relater les faits. S’il nous apprend qu’un homme a réussi cet exploit, il ne nous en donne cependant pas tous les paramètres. D’ailleurs on remarque rapidement que le personnage principal est un jeune noir qui s’appelle Samy Diakhate et non Nadir Dendoune. Adaptation bien libre d’Un Tocard sur le toit du monde, l’Ascension propose un divertissement doux et sincère porté par un Ahmed Sylla survitaminé.

Ahmed sylla

FEEL GOOD MOVIE

L’Ascension est ce genre de film qui redonne le moral, ce genre de film gentillet et niais qui donne le sourire. Si l’humour d’Ahmed Sylla rythme bien le film on n’oublie pas non plus la douce et pétillante Alice Belaïdi. On s’attache rapidement au casting, c’est d’ailleurs un des points forts du film ! Entre un duo de tête jeune et plein de vie, un Sherpa hyper attachant incarné par Umesh Tamang (tout aussi attachant en vrai), un guide protecteur (Nicolas Wanczycki),  un Kevin Razy guest-star et un Denis Mpunga dans le rôle d’un père à fond derrière son fils, on est rapidement porté dans cette aventure. On est loin du film américain Everest mené par un  Jake Gyllenhaal et d’un Jason Clarke très tristes : ici la réussite prime sur l’échec. Pourtant le lieu est le même et sa dangerosité reste la même. On se demande comment Nadir Dendoune a réussi l’impossible mais une chose est sûre, le 9-3 a bien dominé le monde quelques minutes.

Gentillet et divertissant, le film manque parfois de rythme et de fraîcheur malgré de beaux paysages et un voyage au milieu de l’Everest qui donne envie de s’évader. S’évader pour grimper sur le toit du monde et vivre ce qu’a vécu Nadir Dendoune. A chacun la possibilité de forger son avenir,  un message d’espoir qui parlera à tous publics et qui déjà remporté deux prix au Festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez. 

Adaptation très libre du livre de Nadir Dendoune, Feel Good Movie divertissant. 

Image de prévisualisation YouTube

Related Article