Home Critiques [CRITIQUE] – Logan (2017)
[CRITIQUE] – Logan (2017)
0

[CRITIQUE] – Logan (2017)

0

LoganRéalisé par : James Mangold

Avec : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Boyd Holbrook, Dafne Keen, Stephen Merchant

Date de sortie : 1er Mars 2017

Durée : 2h17min

Distributeur : Twentieth Century Fox France

Synopsis :

Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

4/5

Après 17 ans de bons et loyaux services, Hugh Jackman rentre les griffes et incarne pour la dernière fois dans Logan, le célèbre mutant Wolverine. Dans cet ultime film, qui clôture également la trilogie Wolverine du réalisateur James Mangold, l’hommage aux personnages est prononcé dans un film enfin à hauteur des attentes de celui-ci : violent, intense et imposant. Un chef d’œuvre signé la Fox et Marvel.

Le film repose sur une esthétique qui n’est pas sans rappeler celle de Mad Max : Fury Road. Mise en scène sous forme de road-trip, on retrouve un James ‘Logan’ Howlett démuni et qui n’a plus l’envie de se battre pour lui-même ni pour les autres à l’exception d’une seule personne. Le Logan que l’on découvre ici est prêt et accepte de tirer sa révérence. Il ne se projette plus dans le monde dans lequel il vit et préfère en mourir. Le personnage se concentre sur l’autodestruction et apporte sur son chemin une certaine apocalypse autour des gens qui l’accompagnent. James Mangold nous offre une magnifique conclusion du personnage mythique avec lequel nous avons tous grandi.

Un hommage brutal et touchant

Le film est visuellement superbe et son scénario est très bien ficelé – bien que pas parfait – mais pardonnable. Il est rare que devant un film X-Men on prenne un véritable plaisir comme devant Logan. En comparaison, on peut clairement dire qu’il s’agit du meilleur avec X-Men : The First Class. Du scénario, à l’image en passant par la musique, tout ressemble à un film d’auteur (comme Godzilla de Gareth Edwards) où l’on ne se concentre absolument pas essentiellement sur le fait que ce soit un blockbuster, mais sur le fait qu’il y a un véritable côté humain. Avec la série Legion et le film Deadpool, la Fox impose aux spectateurs un univers qui ne se voit pas manipuler par les producteurs et un montage final séduisant, à l’image de leurs personnages et violent comme on le souhaite depuis le début.

Logan

Le personnage en ruine qu’incarne Hugh Jackman est retranscrit par une photographie très orangée, proche des Mad Max de George Miller. Film se projetant dans le futur de l’univers X-Men, la musique qui l’accompagne contraste le temps (par exemple Johnny Cash), bien qu’il y ait la présence de technologies plus avancées que celles que nous connaissons. Dafne Keen (Laura Kiney / X-23) est la révélation du film. La petite fille apparue dans la série Les Réfugiés en 2014 interprète un personnage très proche de Wolverine, extrêmement mature pour son âge mais le total opposé de Logan. Elle fuit la mort (ici interprétée par Boyd Holbrook en cyborg) tandis que lui, la cherche. Elle s’adapte parfaitement à cet univers et le rend violent par sa folie mais également attachant par les liens qu’elle se crée avec Charles Xavier et Logan. La traque est parfaitement rythmée par un montage sublime, qui offre quelques défauts évident, mais l’hommage est fait et il est magnifique.

Logan tire sa révérence, par la plus belle des portes de sortie. Brutal, puissant et touchant, la relève est maintenant en place.

Image de prévisualisation YouTube