Moonlight
Réalisé par :
Barry Jenkins

Avec : Alex R. Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes, Naomie Harris

Date de sortie : 1 Février 2017

Durée : 1h51min

Distributeur : Mars Films

Synopsis :

Après avoir grandi dans un quartier difficile de Miami, Chiron, un jeune homme tente de trouver sa place dans le monde. Moonlight évoque son parcours, de l’enfance à l’âge adulte.

4.5/5

Dans l’ombre de l’excellent La La LandMoonlight a multiplié les récompenses avec notamment le Golden Globe du meilleur film dramatique. En course pour les Oscars, le film de Barry Jenkins ne pouvait mieux tomber. Dans une Amérique actuelle ravagée par le racisme et l’anti-gay, Moonlight arrive de la plus belle des manières à hisser ses couleurs.

UN FILM HUMAIN

La force de Moonlight ne réside pas que dans son sujet mais aussi dans son traitement, son esthétique et surtout son humanité. Un récit qui se sépare en plusieurs chapitres, en plusieurs périodes de la vie : de l’enfance à l’âge adulte en passant par l’adolescence, on suit notre personnage principal dans une recherche identitaire. Appelé Little dans son plus jeune âge, le garçon noir – fils d’une mère alcoolique et malade – tente tant bien que mal de s’en sortir, de comprendre la vie, mais surtout de se comprendre lui même. Suivant ses différentes périodes de vie, on comprend rapidement que Chiron, l’ancien Little, est homosexuel mais ne s’accepte pas. Un portrait plein d’humanité et de lyrisme.

20151017_Moonlight_D04_C1_C8A0484.tif

PORTAIT SUBLIMÉ 

Ce portrait en trois étapes est sublimé par une esthétique minutieuse du directeur photo James Laxton, déjà à l’image du film The Guard de Peter Sattler. Dès les premières images on entre dans une ambiance très prenante. Le casting apporte aussi énormément de profondeur et d’humanité au film. On retiendra parmi tant d’autres la performance de Mahershala Ali qui incarne Juan, celle de Naomie Harris qui incarne la mère, et Trevante Rhodes qui incarne Chiron à l’âge adulte. Une puissance de mise en scène qui ne se trouble pas dans un récit séparé au contraire.

Puissant dans sa mise en scène, humain dans son traitement, Moonlight nous transporte dans un portrait délicat de Chiron, ce jeune noir qui a réussi à se comprendre, à accepter les sentiments qui le tourmentent. Un film sur l’acceptation de soi qui tombe à pic !

Plein d’humanité, Moonlight met l’acceptation de soi sous les projecteurs. Puissant ! 

Image de prévisualisation YouTube

Related Article