Dear White PeopleRéalisé par : Justin Simien


Avec :
Tyler James Williams, Tessa Thompson, Kyle Gallner


Sortie :
25 mars 2015

Durée: 1h48min


Budget: /


Distributeur :
Happiness Distribution

3D: Oui – non


Synopsis :

La vie de quatre étudiants noirs dans l‘une des plus prestigieuses facultés américaines, où une soirée à la fois populaire et scandaleuse organisée par des étudiants blancs va créer la polémique. Dear White People est une comédie satirique sur comment être noir dans un monde de blancs.

4/5

La vie dans un campus d’une grande université américaine avec tous les fondements qui vont avec. Des associations aux différents groupes d’étudiants stéréotypés aussi bien par leurs cultures que leurs goûts musicaux/vestimentaires/politiques, il s’agit d’une véritable odyssée sociale. Les personnages principaux représentent chacun un rôle précis pour illustrer leurs positions dans un enclos satirique.

Le trait principal du film se rapporte aux différentes relations entre les étudiants blancs et les étudiants noirs sur le campus de cette prestigieuse université fictive. Chacun y cherche sa place, envie l’autre. Le titre du film Dear White People est une référence directe à l’émission de radio que tient Samantha White, étudiante métisse, qui cherche à se moquer du comportement des blancs face aux noirs sur le campus. Le jeune et candide Lionel Higgins enquête et s’investit pour écrire sur la représentation de la culture noire dans le campus. La séduisante « Coco » décide de s’adapter aux différents camps, elle choisit son jeu et ses masques pour s’intégrer. Les blancs se représentent cette culture comme attractive, cool et branchée, suivant en cela des clichés éculés.

Dear White People

Justin Simien a désiré se positionner sur des sujets politiques actuels. Ces jeunes étudiants se livrent à des combats d’idéaux tout en suivant la même quête du graal : le pouvoir. Qui sera le plus populaire ? Qui représentera le parti le plus prestigieux ? Une lutte de pouvoir en se basant sur les outils contemporains avec le succès et la médiatisation des réseaux sociaux pour se créer une popularité digne du king de l’université. De Youtube à Facebook, de Twitter au journal de l’université, tous les moyens sont exploités pour mettre en avant l’influence des vues, followers, like.

Néanmoins, le film sait rester neutre. N’offrant pas de « solutions miracles » face à ces sujets d’actualités délicats, le réalisateur a voulu seulement exprimer le malaise que peut encore ressentir aujourd’hui la jeunesse noire dans un environnement blanc.

Nous pouvons trouver de l’Almodovar, du Spike Lee, Bergman ou autres moult prestigieuses références dans ce premier long-métrage de Simien. La mise en scène est soignée, presque théâtrale. Des plans et situations originaux et innovants dans un cinéma contemporain qui s’assume et sont ici complètement justifiés. Notons la présence de la musique classique utilisée avec justesse comme un clin d’œil assuré à ses mentors du cinéma.

Dear White People a remporté le prix spécial du jury pour la meilleure fiction américaine au Festival de Sundance en janvier 2014.

Justin Simien livre un premier long-métrage sensible et délicat. Il soulève une problématique sur les sujets actuels avec pertinence et raillerie pour une satire intéressante et amusante.

Image de prévisualisation YouTube

Related Article