Home Critiques [CRITIQUE] Everly (2015)
[CRITIQUE] Everly (2015)
0

[CRITIQUE] Everly (2015)

0

 

Everly

Réalisé par : Joe Lynch

Avec : Salma Hayek, Togo Igawa, Jennifer Blanc et Gabriella Wright


Sortie :
17 juillet 2015 en eCinéma

Durée: 1h26min


Budget: /


Distributeur :
TF1 Vidéo

3D: Oui – non

Synopsis : 

Everly, une call girl devenue indic pour la Police, doit affronter une armée de tueurs professionnels envoyés par son Ex, un ponte de la mafia… Retranchée dans un appartement, EVERLY, incarnée par la sculpturale Salma HAYEK, est prête à tout pour se défendre et sauver sa fille… Le sang va couler à flots…

4/5

 

Sorti fin 2014 en SVOD aux États-Unis, Everly débarque désormais en France via le eCinéma de TF1 Vidéo. Réalisé par Joe Lynch, déjà aux manettes du second volet de la saga Détour Mortel (2007), le film promettait d’être une descente aux enfers gore à souhait. Et bien… vous allez être servis !

Nous aurions pu nous attendre à ce qu’Everly soit un banal film d’action sans saveur, porté tant bien que mal par Salma Hayek, après une ou deux années de désert cinématographique dans sa carrière. Pourtant, c’est tout le contraire : l’actrice campe le rôle d’une femme déterminée à sauver sa famille des griffes d’un chef yakuza, quitte à y laisser sa peau. En mauvaise posture au début du film, elle ne manque pas pour autant d’humour : nombreuses seront ses punchlines à l’encontre de ses assaillants !

D’autant plus que tout le film est complètement barré. Everly prend des airs de Tarantino pendant ses scènes de combat, accumulant les mises à mort absurdes, extravagantes et punchy. Et gores, qui plus est ! Tourné en huis clos, toute l’intrigue se déroule dans l’appartement ravagé au fil des affrontements. Comme Everly, la caméra ne quitte pratiquement jamais cet espace, et la mise en scène s’apparente à un jeu vidéo du type beat them all. Du simple soldat, on passe à différents boss frappadingues et particulièrement sadiques…

Autant le dire tout de suite : le scénario d’Everly ne brille pas par son originalité. Il n’en reste pas moins un très bon divertissement, qui tient en haleine du début jusqu’à la fin. Les quelques moments de répit accordés à l’héroïne permettent de développer un minimum les personnages, bien souvent avec ce décalage propre à la patte de Joe Lynch.

Petite pépite d’action, Everly s’impose comme un très bon divertissement qui s’affranchit de ses limites budgétaires. Salma Hayek y incarne une héroïne vraiment badass !

Image de prévisualisation YouTube

Gabin Fontaine Rédacteur pour Silence Moteur Action, Hollywood Rapporteur et Super assistant web Forum Des Images.