Le Crime du SommelierRéalisé par : Ferdinando Vicentini Orgnani


Avec :
Vincenzo Amato, Lambert Wilson, Daniela Virgilio, Giovanna Mezzogiorno, Pietro Sermonti et Stefano Cassetti


Sortie :
 2 mars 2016


Durée: 
1h40min


Budget: /


Distributeur :
 Tucaman Films


3D:
Oui
Non

 

Synopsis :

Giovanni est l’expert en vins le plus réputé d’Italie. Il a quitté son emploi dans la banque pour se consacrer à l’art de la dégustation et de l’identification de cuvées d’exception. Jusqu’au jour où il est accusé d’avoir tué sa femme Adele et se retrouve au commissariat ; c’est là que le voile sera enfin levé sur l’énigme de sa passion démesurée pour le vin.

3,5/5

Ce film de Ferdinando Vicentini Orgnani a un goût assez personnel. Élevé au cœur d’un vignoble, le réalisateur italien voulait depuis longtemps raconter une histoire sur le « monde du vin ». Voulant exporter son film à l’international, Ferdinando explique que le vin est l’identité même de son pays, qu’il veut retranscrire à travers une adaptation d’un roman de Fabio Marcotto. Pour l’occasion, le réalisateur s’entoure d’un casting puissant avec Vincenzo Amato (Invincible d’Angelina Jolie), Giovanna Mezzogiorno (Rendez-vous à Palerme de Wim Wenders) et Lambert Wilson (Vous n’avez encore rien vu ! d’Alain Resnais).

Le Crime du Sommelier se pose comme étant un film noir et comique. Accusé de meurtre, le protagoniste principal (Vincenzo Amato) va nous raconter par le biais d’un interrogatoire, son histoire et sa passion débordante pour le vin. C’est dans un style particulier et très gracieux qu’on suit une histoire où les éléments narratifs changent au fil du temps, comme pour nous montrer que la vie peut toujours changer, quel que soit le temps dans laquelle elle est imbriquée. Le réalisateur impose à son film un style de conte, qu’il expérimente par plusieurs rencontres que son héros fera durant son histoire comme sa rencontre avec un drôle de personnage qu’est celui de Lambert Wilson (sa prestation demeure l’une des meilleures depuis longtemps). Et c’est grâce à cet effet qu’on découvre une certaine folie qui se répand entre les personnages et insiste sur l’effet de mythe et de rêverie.

 Sans s’aventurer dans le cercle d’une enquête policière construite comme on aurait l’habitude d’en voir, la réalisation du Crime du Sommelier est très soignée, avec une image colorée mettant en avant les différents repères en rapport avec le monde du vin. Le casting porte lui une belle présence à l’écran, le vin prenant une place assez importante auprès du personnage principal. On lui découvre une transformation au fil de son interrogatoire s’attaquant à son passé et son présent. Passant de timide à celui de séducteur, le vin l’aide à se libérer.
C’est avec plaisir que nous retrouvons également une jeune femme du nom de Daniela Virgilio, Sophie Marceau en herbe et qui sait.. future James Bond Girl. Elle amène ce charme et cette présence féminine qu’il manquait au film, et vient compléter ce casting  sobre et élégant; à l’effigie du film.

Une enquête policière de charme avec une robe fruitée qu’on déguste avec un certain plaisir. Le Crime du Sommelier exalte les sens avec un casting droit et élégant.

Image de prévisualisation YouTube

Related Article