Le Petit Prince

 

Réalisé par : Mark Osborne

Avec les voix de : André Dussollier, Florence Foresti, Vincent Cassel, Marion Cottilard, Vincent Lindon, Guillaume Gallienne, Laurent Lafitte et Clara Poincaré.


Sortie : 
29 juillet 2015

Durée: 1h48min


Budget:
60 000 000 $


Distributeur :
Paramount Pictures France

3D: Oui – Non

 

 

 

Synopsis : 

Le film est présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2015

C’est l’histoire d’une histoire.
C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes.
C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi.
C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.

3.5/5

Le Petit Prince est le projet d’animation français le plus développé que nous connaissons aujourd’hui. Produit par le français Dimitri Rassam (Paradise Lost, Papa ou Maman…), et réalisé par le talentueux Mark Osborne (Kung-Fu Panda, Bob l’Eponge…), le film réécrit l’histoire si connue de l’oeuvre d’Antoine de Saint-Exupéry. Vendu 145 millions de fois depuis 1945 et traduit dans plus de 243 langues Le Petit Prince est aujourd’hui le livre le plus vendu et traduit au monde après la Bible.

Avec un doublage original dantesque ( Jeff Bridges (L’aviateur), Rachel McAdams (La mère), James Franco (Le renard), Benicio Del Toro (Le serpent)… ) et un doublage français tout aussi impressionnant avec Vincent Cassel, Florence Foresti, Laurent Lafitte, Marion Cotillard… le film est – et sans modération – une claque dans le cinéma d’animation français. Avec deux techniques utilisées (synthèse et stop-motion), il aura fallu neuf ans pour que le projet prenne enfin vie. Fait en majeure partie d’images de synthèse, toutes les parties du récit du Petit Prince sont elles faites en stop-motion, gardant la fidélité des aquarelles de l’aviateur.

Même si la réalisation laissera mitigée certaines personnes, très réticentes au niveau de la réécriture générale du conte, elle reste stupéfiante. Entre poésie et mélange de genres, Mark Osborne nous plonge dans une adaptation qui tout en restant assez fidèle fait preuve d’initiative et d’originalité.  C’est ainsi que certains personnages ne sont pas présents dans le film comme l’Ivrogne, Le Géographe, l’Allumeur de Réverbères, L’Aiguilleur ou bien Le Marchand des Pilules. Ce choix s’oppose ainsi à la présence de nouvelles têtes comme La Petite Fille et sa mère. Néanmoins Le Petit Prince reste un conte philosophique adapté tel un livre pour enfant, pour une compréhension plus simple. Ici le réalisateur s’égare légèrement de cette idée pour livrer un travail plus commercial plaisant aux enfants et à la famille, mais finalement moins réfléchi bien que très poétique.

Le Petit Prince

Le travail général fait par l’équipe du film est vraiment surprenant et incroyable. Doté d’idées riches, le film est en plus appuyé par une étonnante bande-originale de Hans Zimmer et par l’importance des illustrations faites à l’aquarelle par Antoine de Saint-Exupéry.

Réécrit pour une adaptation plus neuve, Le Petit Prince n’en reste pas moins un film d’animation savoureux et très recherché. Poétique et visuellement travaillé, il marque une claque dans le cinéma d’animation français.

Réécrit pour une adaptation plus neuve, Le Petit Prince n’en reste pas moins un film d’animation savoureux et très recherché.

Image de prévisualisation YouTube

Related Article