Les Enquêtes du Département V - Miséricorde

 

Réalisé par : Mikkel Norgaard


Avec :
Nikolaj Lie Kaas, Fares Fares, Sonja Richter et Mikkel Boe Folsgaard


Sortie : 
27 mars 2015 en e-Cinéma

Durée: 1h37min


Budget: /


Distributeur : 
WildBunch

3D: Oui – Non


 

Synopsis : 

Après une bavure qui coûte la vie à l’un de ses collègues et laisse son meilleur ami paralysé, l’inspecteur Carl Mørck a presque tout perdu. Mis sur la touche, privé du droit d’enquêter, il est chargé d’archiver les vieux dossiers du commissariat avec Hafez el Assad, l’assistant d’origine syrienne qui lui est imposé. Mais très vite, les deux policiers désobéissent à leur supérieur et rouvrent une enquête jamais résolue, la disparition mystérieuse d’une jeune politicienne prometteuse survenue cinq ans auparavant.  C’est la naissance du Département V et sa première enquête…

4/5

C’est une bombe Danoise qui arrive à partir du 27 Mars en VOD (e-cinéma). Avec l’adaptation d’une série de polar qui a conquis plus de 10 millions de personnes dans le monde, le réalisateur Mikkel Norgaard prend en main les clés d’un succès pour en faire une fresque sombre, qui incite – comme son titre l’indique – à la miséricorde.

Les Enquêtes du Département V - Miséricorde

 

Esthétiquement sombre et adapté par le scénariste Nikolaj Arcel (Millenium),  le film reprend les codes du polar danois et suédois, avec une belle touche Millenium et nous plonge dans un thriller policier hypnotique à la recherche de l’enquête inachevée. Avec une réalisation propre, glaçante et un scénario lié au suspens et à la dramaturgie, le film est une réussite avec un duo impliqué et qui n’en fait pas trop. Le suspens reste à son maximum tout au long du film, aucune révélation inutile qui aurait pu entacher le film n’est utilisé, c’est direct et très stimulant.

Le choix des personnages s’ajuste parfaitement au scénario. Entre l’un déchu et l’autre un peu plus gai mais tout de même mystérieux, tout s’oppose entre ses deux caractères aux tempéraments bien différents. Pitch classique à première vue qui met en avant un flic ayant tout perdu dans la vie se retrouvant avec un emploi qui a priori ne lui convient pas, Miséricorde est cette surprise que le cinéma nous offre, d’un film n’ayant pas une grande attente, mais qui dès sa sortie, pousse à le voir et revoir afin de passer au peigne fin chaque scène du film.

En ce qui concerne la photographie du film, elle reprend le même style que Millenium mais se retrouve tout de même un peu plus raffinée. La bande-original n’est pas marquante mais s’accorde bien avec le ton du film et les dialogues sont simples et efficaces.

Le polar Danois fait l’effet d’une bombe, le film a déjà conquis 700 000 personnes au Danemark, et vous ? Serez vous conquis ? Vous pourrez d’ailleurs retrouver Le Département V au cinéma dans « Profanation« , le 8 Avril prochain.

Glacial et plein de suspens, Miséricorde est surement l’un des plus beaux polars de ce début d’année.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Related Article