Home Critiques [CRITIQUE] Les Poings contre les murs (2014)
[CRITIQUE] Les Poings contre les murs (2014)
0

[CRITIQUE] Les Poings contre les murs (2014)

0

Les poings contre les murs

Réalisé par : David Mackenzie


Avec :
Jack O’Connell, Rupert Friend, Ben Mendelsohn, David Ajala et Sam Spruell

Sortie le : 4 juin 2014 (1h45min)

Distributeur :
 Wild Side Films / Le Pacte


Budget :

 Synopsis :

Eric est un jeune délinquant violent prématurément jeté dans le monde sinistre d’une prison pour adultes. Alors qu’il lutte pour s’affirmer face aux surveillants et aux autres détenus, il doit également se mesurer à son propre père, Nev, un homme qui a passé la majeure partie de sa vie derrière les barreaux. Eric, avec d’autres prisonniers, apprend à vaincre sa rage et découvre de nouvelles règles de survie, mais certaines forces sont à l’œuvre et menacent de le détruire..

4/5

En 2010, nous avions connu une brutale descente aux enfers du milieu carcéral avec Dog Pound (réalisé par Kim Chapiron), mais depuis, peu de films se sont fait échos d’un univers aussi mystérieux qu’humainement passionnant. Cela est corrigé avec ce film britannique, qui va vous prendre aux tripes du début à la fin.

Les huit clos sont en général des films assez dangereux quant à leur construction générale. Peu de réalisateurs osent s’intéresser à cela pour bien des raisons. Cependant, certains sujets comme celui en présence de la prison impose cette règle, soumise à de nombreuses obligations.

Qu’à cela ne tienne, avec une histoire simple : un jeune homme, dangereux et récidiviste à peine majeur se retrouve dans une prison ultra violente sous l’emprise de gangs et… de son père. Cette mise en abime sous couvert d’un début de détention avec la vie de la prison jusqu’à la descente aux enfers du personnage central nous offre un large panorama pour un film saisissant.

Les poings contre les murs

La mort au bout du couloir, l’inhumanité partout, l’absence de règles de conduite et la folie criminelle de plus d’un, fait que ce film ne s’épuise jamais.

Au travers d’une histoire peu commune, avec également d’excellents personnages mais aussi une réalisation soignée et méticuleuse, le coup de poing est fatal.

L’originalité de l’ensemble n’est pas tant l’histoire mais surtout le fait qu’il ne s’agisse pas d’une histoire d’évasion en. On est habitué aux séries du genre (Prison Break pour ne pas la citer) qui se sont construites sur cette perspective. Ici, c’est l’inverse, tout faire pour survivre dans un milieu déchaîné. Les nombreux rebondissements offrent de bons virages au film, la prison reste le personnage principal dans lequel et par lequel de très bonnes histoires s’articulent.

La claque britannique du mois. On s’y enferme avec réjouissance.

Image de prévisualisation YouTube