New York MelodyRéalisé par John Carney


Avec
Keira Knightley, Mark Ruffalo, James Corden, Hailee Steinfeld, Yasiin Bey et Adam Levine

 

Sortie le : 30 Juillet 2014 (1h44min)


Distributeur : 
UGC Distribution


Budget :

Synopsis :

Gretta et son petit ami viennent de débarquer à NYC. La ville est d’autant plus magique pour les deux anglais qu’on leur propose de venir y vivre pleinement leur passion : la musique. Le rêve va se briser et l’idylle voler en éclat quand, aveuglé par la gloire naissante, il va la plaquer pour une carrière solo et… une attachée de presse.
Ses valises prêtes et son billet de retour pour Londres en poche, elle décide de passer une dernière nuit à New York avec son meilleur pote. Ce dernier l’emmène dans un pub, la pousse sur scène et la force à chanter. Dans la salle un producteur s’adonne à sa plus dangereuse passion : l’alcool. Revenu de tout, du succès et de sa gloire passée, amer, rancunier, il a perdu le fil de sa vie,… Et soudain il entend cette voix, découvre cette grâce, ce talent brut et authentique… Une rencontre enchantée qui pourrait finir en chansons…

3/5

C’est l’histoire d’un film assez anecdotique, qui sort en plein milieu de l’été, qui ne fera sans doute pas grand bruit, mais qui est assez intéressant sous certains angles. Ne prenez pas peur à la vue de la bande annonce, elle est véritablement moins intéressante que le film. Au contraire, contre toute attente, la balade est douce et musicalement sympathique. On ne s’y attendait pas forcément. Fans de Keira Knightley, courez-y. On efface tout et on recommence.

New York est certainement la ville qui permet le plus. Elle a le pouvoir de mettre les gens face à leurs problèmes tout en permettant de les régler ou de changer la donne. On peut être très haut un jour dans l’échelle sociale et, pas plus tard que le lendemain, se retrouver plus-bas-que-terre. C’est un peu toute la subtilité de ce film.

Comment fait-on pour rebondir quand on a jouer toutes ses cartes ? On bluff certainement, mais, d’abord on voit ce que la vie nous offre. Et la vie justement offre de belles perspectives à nos deux personnages. Un producteur sur le déclin rencontre une chanteuse encore indécise mais à la voix singulière. Tous deux n’ont rien à perdre, de là naît une relation humaine et professionnelle relativement tendre et subtile.

La simplicité assez édifiante qui se dégage de New York Melody est bonne à prendre. Pas la peine d’ajouter à cela une quelconque morale qui aurait pu tout gâcher. De ce fait, entre deux promenades dans une ville inspirée et inspirante, que l’on ne reconnaît pas forcément, une bande son douce et efficace (un peu trop répétitive, certes), on accepte bien volontiers la douceur de ce petit film d’été.

Entre deux grosses productions, Mark Ruffalo et Keira Knightley s’offrent une pause musicale agréable avec un feel-good-movie comme on les aime.

Image de prévisualisation YouTube

Related Article