Paradise LostRéalisé par : Andrea Di Stefano


Avec : Benicio Del Toro, Josh Hutcherson et Claudia Traisac


Sortie le :
 5 novembre 2014 (1h54min)


Distributeur : Pathé Distribution


Budget : 25 000 000 $

 

Synopsis :

Nick pense avoir trouvé son paradis en rejoignant son frère en Colombie. Un lagon turquoise, une plage d’ivoire et des vagues parfaites ; un rêve pour ce jeune surfeur canadien. Il y rencontre Maria, une magnifique Colombienne. Ils tombent follement amoureux. Tout semble parfait… jusqu’à ce que Maria le présente à son oncle : un certain Pablo Escobar.

4.5/5

Pablo Escobar, l’homme aux multiples facettes, l’homme à la folie mondialement connue, se retrouve encore une fois sur grand écran. Après Killing Pablo, Les péchés de mon père, Pablo Escobar et Pablo Escobar, le Patron du Mal, le narco-trafiquant Colombien fait encore parler de lui,  cette fois-ci incarné par le redoutable Benicio Del Toro dans ce Paradise Lost.

Paradise Lost

Paradise Lost se démarque de tous les autres pour une raison fondamentale, ce n’est pas l’histoire d’un homme  mais l’histoire d’une folie, la folie de Pablo Escobar. Vous ne verrez pas comment marche le trafic de drogue, explique le réalisateur Andrea Di Stefano, « Je voulais raconter le mal de cet homme par son habilité au business, faire un film sur sa folie ». Un film sur Pablo Escobar sans drogue c’est impossible me direz vous ? Et bien Paradise Lost le fait à la perfection.

Le film marque la première réalisation de Andrea Di Stefano, acteur italien. Une première réalisation chanceuse puisque 25 millions de dollars ont été fournis pour le film, une somme phénoménale pour un réalisateur sans expérience derrière la caméra. Une prise de risque réussie puisqu’après 5 ans de production et une parfaite maîtrise du sujet, Di Stefano sort un film qui ne vous laissera pas indifférent.

Pas indifférent certes mais vous serez surtout scotchés par la prestation de Benicio Del Toro (Pablo Escobar). L’acteur  oscarisé pour son second rôle dans Traffic ne peut que se féliciter pour sa prise de poids (30kg) et pour son interprétation sans faute du personnage. Accompagné du jeune Josh Hutcherson, il parait attachant mais il est capable d’être redoutable, sans scrupule et totalement immoral quand il le veut. Josh Hutcherson… parlons en. J’étais très mitigé en voyant le casting; Benicio Del Toro donnera la réplique au jeune Josh qui n’a jamais pu réellement montrer son talent. L’occasion parfaite pour ce jeune acteur d’enfin se dévoiler, ce qu’il fait plutôt bien; agréablement surpris par sa prestation qui tient face à Benicio Del Toro. Quant à son duo avec Claudia Traisac, tout le monde est d’accord pour dire que ça marche bien, une alchimie qui prend bien et ça plait.

Paradise Lost

La musique, écrite par Max Richter donne une ambiance des plus bonnes pour le film qui se veut thriller. Avec une touche de romance quand il faut, le film gardera un suspens grandiose et vous fera plus d’une fois trembler grâce à une immersion total dans le personnage de Nick (Josh Hutcherson).

La narration quand a elle présente un des peu-nombreux défauts du film. Une narration inversée qui ralentie ainsi le début, donnant trop de temps au film pour se lancer et surtout un rythme assez troublant.

Pas besoin de le répéter, il me semble que tout est dit: Andrea Di Stefano excelle pour un premier film, un Oscar pour Benicio Del Toro et plus d’une heure et demie d’émotions.

Image de prévisualisation YouTube

Related Article