Home Critiques [CRITIQUE] Paranormal Activity 5 : Ghost Dimension (2015)
[CRITIQUE] Paranormal Activity 5 : Ghost Dimension (2015)
0

[CRITIQUE] Paranormal Activity 5 : Ghost Dimension (2015)

0

392147Réalisé par : Gregory Plotkin

Avec : Chris J. Murray, Brittany Shaw, Olivia Taylor Dudley, Ivy George

Sortie : 21 octobre 2015

Durée : 1h28

Budget : –

Distributeur : Paramount Pictures France

3D : Disponible dans certaines salles

Synopsis :

La famille Fleeges emménage dans une nouvelle maison et découvre dans le garage des cassettes vidéos de l’enfance de Katie et Kristi et une caméra leur permettant de voir ce qui se déroule véritablement autour d’eux…

1/5

Il est temps pour la saga Paranormal Activity de s’achever : après cinq films (dont un spin-off, The Marked Ones, plus sympathique que ses aînés) ayant presque tous rapportés plus de cent millions de dollars au box-office, il fallait marquer le coup. Comment expliquer ce qui se cache derrière l’enrôlement de Katie et Kristi dans cette secte étrange ? Quel est le but de Toby ? À quoi ressemble-t-il ? On va vous répondre, avec un petit grain de 3D par dessus. On nous le dit : dans Ghost Dimension, nous allons voir les phénomènes…

Sur le papier, l’idée pouvait sembler séduisante. Cinq films à voir des casseroles tomber, des coups de vent passer, des gens tous aussi bêtes les uns que les autres se faire envoyer dans des murs ou disloquer avec grande violence, sans vraiment savoir quel était ce fameux « fantôme » dénommé Toby, ça devenait un peu long. Après leur emménagement dans une nouvelle maison, la famille Fleege retrouve une caméra et des cassettes abandonnées dans un carton : tiens tiens, il s’agit en vérité de la caméra de Dennis, le beau-père de Katie et Kristi ! Et contrairement à ce qu’on aurait pu penser, elle n’a pas été atomisée par Toby à la fin de l’épisode 3, et marche encore super bien… ou presque. C’est par cette caméra que naîtra la 3D, en donnant à voir d’étranges particules parvenant de la dimension fantôme… L’ennui, c’est qu’il n’y a que ça qui est en 3D, à vrai dire. Soit quelques maigres apparitions de fantômes, quelques apparitions en jumpscares histoire de… rien de plus. Le film est, le reste du temps, en 2D : argument marketing, vous disiez ? Et oui, nous allons être honnêtes avec vous : Ghost Dimension ne mérite largement pas que l’on dépense un supplément 3D pour sa séance, puisque la dite technologie n’apporte strictement rien à l’expérience. D’autres caméras sont utilisées pendant le film, « normales », et dont l’image est uniquement en 2D. À moins que l’on ne soit vraiment aveugle, l’outil est clairement sous-exploité.

S’il n’y avait que cela qui n’allait pas, peut-être que la pilule aurait pu passer sans trop d’amertume, mais le fait est que Paranormal Activity 5 s’enlise, comme ses prédécesseurs, éternellement dans la même structure. Une famille emménage dans une maison, réalise que tiens, comme par hasard, il se passe des trucs bizarres, et plus particulièrement avec leur petite fille Leila. Bref, les mêmes ingrédients sont réunis, passés au mixeur pour sortir un produit identique à ce que l’on aura déjà vu auparavant. Soit une majeure partie d’ennui avant que les choses sérieuses ne commencent, en allant crescendo vers la séquence finale. On voit arriver certains jumpscares à des kilomètres, alors que d’autres ne sont faits que pour se moquer un peu du public en leur faisant quelques petites vannes.

On pourra du moins saluer la volonté d’apporter des réponses aux questions des spectateurs : on en saura davantage sur le culte entretenu par la grand-mère Loïs et ses petites filles, tout comme le film se permettra de prendre en considération les éléments apportés dans The Marked Ones il y a deux ans. Tout se connecte, la boucle est bouclée, c’est génial : mais c’est un joyeux foutoir dont la fin n’aura rien d’étonnant non plus. Et c’est bien dommage.

Avec Ghost Dimension, Paranormal Activity s’achève dans un ennui abyssal. Manque de surprise total, une 3D utilisée comme banal outil marketing… Shut up and don’t take our money!

Image de prévisualisation YouTube
Gabin Fontaine Rédacteur pour Silence Moteur Action, Hollywood Rapporteur et Super assistant web Forum Des Images.