Home Critiques [CRITIQUE] The Two Faces of January (2014)
[CRITIQUE] The Two Faces of January (2014)
0

[CRITIQUE] The Two Faces of January (2014)

0

The Two Faces of January

Réalisé par : Hossein Amini


Avec :
Viggo Mortensen, Kristen Dunst, Oscar Isaac

 

Sortie le : 18 Juin 2014 (1h40min)


Distributeur :
Studio Canal


Budget :

Synopsis:

1962. Un couple de touristes américains très élégants, le charismatique Chester MacFarland et sa jeune épouse Colette, arrive à Athènes. À l’Acropole, ils rencontrent Rydal, jeune guide américain parlant grec, arnaqueur de touristes à l’occasion. Séduit par la beauté de Colette et impressionné par la fortune de Chester, Rydal accepte sans hésiter leur invitation à dîner. Les McFarland se révèlent moins lisses qu’il n’y paraît : le luxe et leur raffinement cachent bien mal leur part d’ombre.

2/5

La Grèce a beau être au coeur de la crise économique comme aucun autre pays ne traverse, elle n’en reste pas moins une terre de paysages et d’histoires grâce à un patrimoine extrêmement riche et puissant. Le gros potentiel de ces terres et histoires anciennes est mise en avant dans ce film, sous fond d’espionnage international, et d’argent.

Cependant, on a beau avoir le plus beau décor du monde, encore faut-il bien savoir le mettre en accord avec l’histoire que l’on veut développer, tout comme, avec une histoire descente à proposer, ce qui manque cruellement au film en présence. Pour cause, si la balade est relativement plaisante, le trio que nous allons apprendre à connaître au travers de cette histoire va manque cruellement de souffle.

The Two Faces of January

Ainsi, avec difficulté, une histoire se met en place, en fait, deux histoires. D’une part, tout le mystère reste entier quant au couple (bien interprété, avouons-le) Dunst/ Mortensen qui s’organise autour de bien des secrets, que nous pensions voir dénouer à mesure que le film avancerait, mais non… Puis, ce guide touristique assez fin et mystérieux, comme dans les films d‘Alfred Hitchcock… En vain, il s’avère qu’il n’est pas plus qu’un simple manipulateur et beau parleur, mais rien d’autre.

Le mélange qui s’organise alors avec ces deux histoires va être relativement ennuyant. Le film évite copieusement de trop jouer la carte du thriller pour être une simple aventure molle et sans saveurs. Pourtant bénéficiant de bien des avantages (bonne réalisation, bon casting, histoire originale et solide) mais, tout va se casser la gueule par une absence de prise de risque décevante.

Retour aux grands classiques de l’espionnage, avec, au final une histoire creuse malgré de très bons acteurs et un décor de rêve…

Image de prévisualisation YouTube