Home Critiques [CRITIQUE] Vampires en toute intimité (2015)
[CRITIQUE] Vampires en toute intimité (2015)
0

[CRITIQUE] Vampires en toute intimité (2015)

0

Vampires en toute intimitéRéalisé par :
Jemaine Clement et Taika Waititi / Version française par Nicolas & Bruno.

Avec :
Taika Waititi, Jemaine Clement, Cori Gonzales-Macuer, Jonathan Brugh et Stuart Rutherford.


Doublage Français:
Alexandre Astier, Fred Testot, Bruno Salomone, Julie Ferrier et Jérémie Elkaïm.


Sortie :
30 octobre 2015 (1h22min) – en e-Cinéma


Budget: /


Distributeur :
Wild Bunch

3D: Oui – Non

Synopsis :

« Version Français Originale écrite et dirigée par Nicolas Charlet & Bruno Lavaine »

Comment fait-on quand on est vampires depuis des siècles et qu’on doit discrètement vivre en coloc en 2015 dans la banlieue de Limoges ?
C’est ce que nous propose de découvrir une équipe de documentaire, en partageant l’intimité d’une bande de potes suceurs de sang ! Geoffroy, Miguel, Aymeric et
Bernard nous ouvrent les portes de leur cœur et celle de leur quotidien un tout petit peu complexe. Comment organiser les tours de vaisselles sur 5 siècles ? Comment
rentrer en boîte de nuit en redingote et chemise à jabot ? La vie éternelle, est-ce vraiment si cool ? Doit-on forcément traiter son esclave comme un esclave ? Un humain peut-il
aussi être un ami et pas un diner ? Comment éteindre un pote vampire qui a pris feu sans extincteur ? Comment dévorer une fille sans lui faire passer une trop mauvaise
soirée quand même ? Comment se retenir de casser la figure à JC, apprenti vampire super sympa mais super pas discret ?Autant de questions auxquelles ils n’ont pas forcément les bonnes réponses !

3/5

Qu’est-ce qu’on se fend la gueule ! Même si elle a tendance à être plutôt lourd par moments, cette « docu-comédie » qui nous fait suivre le quotidien d’une collocation de vampires à Limoges (dans la version française de Nicolas et Bruno) est juste tordante à souhait. Quand le réalisateur des Gardiens de la Galaxie annonce que le film est l’un de ses préférés de l’année, on comprend pourquoi.

Sans avoir vu la version originale, nous parlerons simplement ici de cette version que nous proposent les deux cinéastes français avec un casting de doublage très alléchant. Ce film a été tourné dans un lieu « mythique » du cinéma et de la Nouvelle-Zélande, celui de la traque entre le Nazgul et Frodon dans La Communauté de l’Anneau de Peter Jackson. Les décors utilisés dans le film sont pour la plupart réels et existent tels que les discothèques où se rendent les vampires.

Vampires en toute intimité

Cette version revisitée par Nicolas et Bruno n’est pas si différente de l’originale. On s’en approche beaucoup même si, par exemple, l’indication de lieux change par rapport au scénario original ainsi que quelques dialogues. Le travail effectué est assez impressionnant car l’esprit de base est respecté mais l’humour gagne en plus un côté vraiment frenchie.

La comédie se présente sous la forme d’un documentaire en found-footage burlesque réalisé par deux des acteurs principaux: Jemaine Clement et Taika Waititi. On s’engouffre vraiment dans un film loufoque, avec des dialogues retravaillés pour l’occasion et qui s’accordent en parfaite harmonie avec le travail des deux cinéastes néo-zélandais. Malheureusement on fait vite le tour au niveau des gags et plus rien ne surprend au bout d’une heure de film. L’intrigue nous accroche quand même avec « La Bête », personnage ennemi de cette collocation vampirique. Les acteurs sont tout de même excellents, et parviennent à nous faire rire de leur simple gestuelle.

Nicolas et Bruno revisitent avec brio cette comédie néo-zélandaise, avec un doublage et des dialogues hilarants, malgré une certaine lourdeur sur la fin.

Image de prévisualisation YouTube