Clem

Clem Saison 6 :

C’est toujours avec plaisir que l’on retrouve la fraicheur de Clem. Correspondant toujours à l’arrivée du printemps, Clem résonne chez les téléspectateurs comme la franchise des beaux jours. La série poursuit sa chronique de cette famille recomposée qui se veut moderne, mais pas sans difficulté. Elle se referme alors sur un écho à la précédente, avec le mariage non plus de Clem mais de sa mère Caroline confirmant dans ses ultimes instants qu’elle passe à autre chose.

Une nouvelle Clem ?

A l’issue de cette nouvelle saison, force est de constater que ce n’est plus autour de Clem que se construit le propos. Depuis déjà deux saisons, la série se décentrait peu à peu du personnage initial. Nous suivions davantage les déboires de Caroline, qui, par sa spontanéité et son rayonnement naturel, faisait de l’ombre à Lucie Lucas. L’inversion de rôle est totale et définitive dans cette nouvelle saison, puisque c’est Caroline qui se retrouve avec un nouvel enfant, et tout à construire. Avec l’arrivée de son fils caché Adrian, qui constitue toute la storyline de la saison, le rythme hebdomadaire est donné par ce nouveau personnage. Le choix de ne consacrer qu’un épisode à Clem et Jerome, qui se voient menacés par la protection de l’enfance, souligne l’absence de ces deux personnages tout au long de la saison. La série essaie donc de garder du souffle pour encore quelques saison, passé l’épisode du portrait d’une ado qui tente tant bien que mal de cacher le fait qu’elle est complètement dépassée par les événements.

Une nouvelle Salomé.

L’arrivée de Léa Lopez comme nouvelle Salomé avait alors affolé les fans de la série. Pourtant, la jeune actrice sort brillamment son épingle du jeu en réinventant le personnage de Salomé, évitant ainsi l’écueil de la mauvaise copie. Elle donne tout à coup beaucoup plus d’ampleur au personnage, et se désolidarise de son étiquette de petite soeur de Clem, écartant a fortiori Lucie Lucas du devant de la scène. Salomé est tout ce que Clem n’a pas pu être dans la série. Dès la première saison, nous avons découvert Clem enceinte, devant faire face à ses responsabilités. Salomé est, dans le principe de rendre compte de la vraie vie des vraies gens, l’incarnation de l’ado libre qui se cherche et teste ses limites. Cette nouvelle saison de Clem s’impose définitivement comme le prototype miracle que les gens adorent adorer et offre un moment de gaieté qui malheureusement a le gout de trop peu.

Image de prévisualisation YouTube

Related Article