[AVIS] Cinquante nuances de Grey, on touche le fond !

Cinquante nuances de Grey
Réalisé par : Sam Taylor-Johnson
Avec : Jamie Dornan, Dakota Johnson, Jennifer Ehle
Date de Sortie : 11 Février 2015
Durée : 2h 05min

Synopsis :
L’histoire d’une romance passionnelle, et sexuelle, entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge de 22 ans.

Affiche du film Cinquante nuances de Grey

1.5

Avant d’envahir les salles obscures, la trilogie Cinquante Nuances de Grey (Fifty Shades) de EL James fut un très grand succès de librairie : jusqu’à 2,4 millions d’exemplaires en 2013 pour le premier tome ! Si la relation décomplexée entretenue par la jeune et naïve Anastasia Steele et son riche Christian Grey a pu émoustiller son public – essentiellement féminin, les critiques étaient loin de faire l’éloge des qualités littéraires d’EL James… Qu’en est-il de son adaptation au cinéma ?

Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué : c’est ce que l’on aimait se dire avant de voir le film. La présence de Sam Taylor-Johnson comme réalisatrice, après le sympathique Nowhere Boy, semblait rassurante. Pour autant, les quelques remous provoqués par le départ de Charlie Hunnam (au profit de Jamie Dornan) et les critiques peu avantageuses du livre ne laissaient rien présager de bon.

On aurait aimé croire que le film était capable de mieux faire que sa source, mais c’est raté. Ce n’est pas la faute de Dakota Johnson ou de Jamie Dornan, qui font ce qu’ils peuvent pour éviter de paraître trop ridicule. C’est bien celle du scénario : cinq cent pages qui brassent du vide, ça donne deux heures de film qui en paraissent le double. On en arrive donc à ça pour que la naïve Anastasia Steele découvre que oui, le sadomasochisme, ça fait mal ! Alors on s’occupe comme on peut, l’histoire (si tant est que l’on puisse l’appeler ainsi) ne servant de prétexte que pour introduire les fameuses scènes érotiques. Les quelques personnages secondaires essaient de combler le vide sans grand éclat : la meilleure amie d’Ana se fait le frère de Grey, José est l’éternel seconde roue du carrosse, symbole de ce que nous aimons appeler la « friendzone ». On se demande aussi ce que Marcia Gay Harden (excellente dans How To Get Away With Murder) est venue faire là. Les ficelles sont aussi épaisses que les liens de serrage achetés par Grey, et les références à Twilight (saga sur laquelle était basée la trilogie de EL James à l’origine) se pointent avec de gros sabots : Grey joue du piano d’un air triste et mélancolique comme le petit Edward Cullen.

Image du film Cinquante nuances de Grey
 Dakota Johnson est Anastasia Steele

Avec un scénario pareil, le reste de l’équipe n’est vraiment pas aidé : si les chansons choisies pour le film en constituent l’un des maigres bons points, les compositions originales de Danny Elfman sont à côté de la plaque. Difficile de croire qu’il a bien été affilié au projet. Malgré tout le soin porté à une mise en scène élégante des corps, de nombreux travers gagnent l’image de Sam Taylor-Johnson. Les gros plans sur Ana se mordillant les lèvres à outrance pour signifier son désir, c’est vite lassant. L’appartement de Grey dont on remarque tout de suite qu’il s’agit d’un plateau construit en studio, c’est gênant. Laisser un plan aérien de paysage avec une mise au point complément floue au montage final, c’est incompréhensible.

Si l’on apprécie quand même un peu ce premier Fifty Shades, c’est pour ses nombreux fous rires involontaires qu’il a provoqué en salle. Les stéréotypes tournent à plein régime, les dialogues font preuve d’un ridicule sans égal, avec des traductions parfois douteuses. On touche le fond, mais on creuse toujours. Et il est impossible de ne pas rire quand l’un des premiers plans du film présente Anastasia en contre-plongée face à la tour énorme de Christian Grey à Seattle : plus c’est gros, mieux ça passe !

En bref, si vous tenez à votre santé mentale, fuyez. Si vous cherchez à rire par contre, n’hésitez pas. Mais pitié, aimez plutôt Jamie Dornan pour sa performance dans The Fall.

Tous nos avis sont à retrouver sur Vodkaster !