[AVIS] Glass Onion : Une histoire à couteaux tirés (2022) Rian Johnson

Glass Onion : Une histoire à couteaux tirés (Glass Onion: A Knives Out Mystery)
Réalisation : Rian Johnson
Scénario : Rian Johnson
Avec : Daniel Craig, Edward Norton, Janelle Monáe, Kathryn Hahn, Leslie Odom Jr., Kate Hudson...
Photographie : Steve Yedlin
Musique : Nathan Johnson
Distribution : Netflix
Durée : 2h19min
Genre : Policier
Sortie : le 23 Décembre sur Netflix
Affiche du film Glass Onion : Une histoire à couteaux tirés

Direction la Grèce pour le célèbre détective Benoit Blanc, qui doit élucider un mystère entourant un milliardaire de la technologie et son groupe d’amis hauts en couleur.

3.5

3 ans après son remarquable A Couteaux tirés (2019), Rian Johnson s’associe à Netflix pour nous offrir un nouvel épisode des aventures de Benoît Blanc. Un film plus qu’attendu tant le personnage avait intéressé le public, à l’heure où les Hercule Poirot de Kenneth Branagh cessent de surprendre. L’occasion pour le cinéaste de confirmer ou non le succès de cette nouvelle franchise et d’en explorer un peu plus l’univers .

Difficile de passer après A Couteaux tirés (2019) tant le film avait réussi son pari, prenant le genre du Whodunit (ce genre de film policier) totalement à contre-pied. Pourtant avec cette nouvelle enquête Glass Onion, Rian Johnson et son détective librement inspiré des romans d’Agatha Christie transforment l’essai et arrivent encore à nous surprendre. Rian Johnson offre ici du vrai cinéma même si l’on est sur petit écran ! On y ressent la même passion, cette même envie de surprendre qui avait réussi à nous convaincre dans le premier opus.

Image du film Rodeo
Edward NortonMadelyn Cline & Daniel Craig

Si le réalisateur a commencé par le whodunit avec son Brick (2005), il en a compris les codes et joue comme il veut avec le spectateur. Rian Johnson s’amuse ! A commencer par ses personnage. Evidemment on prend plaisir à retrouver son Benoît Blanc interprété à merveille par un Daniel Craig tout aussi amusé. L’acteur continue de s’éloigner de son rôle d’agent secret pour tenter des choses. Il reprend ici son accent sudiste et transforme sa garde robe en défilé de mode à notre plus grande surprise. Face à lui on retrouve un Dave Bautista en roue libre, qui crève l’écran en Youtubeur totalement caricatural. Quel plaisir aussi de retrouver Edward Norton dans un vrai rôle après son très bon film Brooklyn Affairs (2019). Les apparitions de l’acteur se font de plus en plus rares mais il incarne ici merveilleusement son personnage Miles Bron, milliardaire de la tech qui ressemble étrangement -ou pas- à Elon Musk. Le reste du casting ne démérite jamais, mais reste un peu en dessous de ces trois là.

Côté visuel, fini l’aspect Cluedo du premier opus, on reste un peu sur notre faim. L’image déçoit un peu, les effets spéciaux marche pas si bien que ça, et le set design manque un peu de profondeur. Au niveau des tenues cependant ça tient bien la route. On a ici des costumes plus mode, plus excentriques, à l’image des tenues que porte Daniel Craig, chaque tenue représente d’ailleurs parfaitement son personnage.

Image du film Rodeo
Edward Norton est Miles Bron

Rian Johnson s’amuse aussi à nous perdre et nous rattraper. A l’image du premier opus, le film nous réserve quelques surprises que ce soit dans sa structure ou dans son histoire un peu plus élaborée que dans A Couteaux tirés. Même si l’on met un peu de temps à rentrer dedans, le début est certes un peu long, tout est nécessaire pour mieux apprécier la suite qui ne vous lâchera pas une seconde. En plus de surprendre, Rian Johnson utilise à l’image d’Agatha Christie la belle façade du Whodunit pour faire passer ces messages plus profonds. Une profondeur qui était aussi présente dans le premier opus. Rian Johnson décortique à sa manière les relations humaines et ici amicales. Cependant à vouloir trop en faire, la fin semble un peu trop poussive à notre goût. Un petit bémol qui ne vient cependant pas altérer l’appréciation du film dans son ensemble qui reste un bon film du genre.

Néanmoins un peu en dessous du premier, il offre une bonne suite et une excellente prolongation de l’univers de notre Benoît Blanc adoré. Même si le rachat de la franchise – jusqu’à l’épisode 3 – par Netflix pouvait nous faire envisager le pire, Rian Johnson reste fidèle à lui même et offre avec Glass Onion une nouvelle surprise pleine de rebondissements. On attend la suite avec impatience !

PS: restez attentifs quelques petits détails amusants et caméos se cachent dans le film !


VODKASTER | ALLOCINE | SENSCRITIQUE | LETTERBOXD