[AVIS] La Isla Minima, le True Detective Espagnol !

0
Rodaje de la pelicula Isla Minima de Alberto Rodriguez Produccion Atipica Films

Synopsis:
Deux flics que tout oppose, dans l’Espagne post-franquiste des années 1980, sont envoyés dans une petite ville d’Andalousie pour enquêter sur l’assassinat sauvage de deux adolescentes pendant les fêtes locales. Au coeur des marécages de cette région encore ancrée dans le passé, parfois jusqu’à l’absurde et où règne la loi du silence, ils vont devoir surmonter leurs différences pour démasquer le tueur.

4.5

La Isla Minima est un thriller somptueux aux multiples récompenses qui nous transporte dans la partie la plus reculée de l’Andalousie d’une Espagne post-franquiste dans les années 80, dans le style de True Detective*.

On y suit deux enquêteurs de la police, joués par Raul Arevalo ( Les Amants PassagersBalada triste de la Trumpeta…) et Juan Javier Gutiérrez ( Torrente 4, la série Aguila Roja…), tous deux généralement plus habitués à la comédie. Très différents dans leurs méthodes et leurs idéaux, Juan est un vieil agent au passé trouble sous Franco, et Pedro est un jeune policier qui croit en la démocratie et la justice, arrivés dans ce petit village d’Andalousie pour enquêter sur la disparition de deux jeunes filles finalement retrouvées sauvagement assassinées. Pour autant, le film ne tombe jamais dans le cliché du  » Good Cop Bad Cop  » et laisse le spectateur seul juge. La Isla Minima évite habilement d’être redondant et vous plonge directement dans le quotidien de ce pays aride au climat peu clément pour ne plus vous lâcher jusqu’à la fin. Sa progression est lente et intense jusqu’à l’apothéose finale inattendue qui laisse peu de temps pour respirer.

La mise en scène d’ Alberto Rodriguez est très maîtrisée et fait passer le film à un niveau supérieur. L’un de ses précédents films Les Sept Vierges a déjà été récompensé par plusieurs prix et son dernier Groupe d’Elites se passaient également dans les années 80, une période de transition qui lui est chère. La Isla Minima, bien qu’avant tout un film de genre, se dote aussi d’une véritable dimension historique et critique (de l’époque de la transition, de la condition des femmes…) très appréciable. Avec une atmosphère particulièrement bien travaillée, glauque et pesante, et des personnages bien campés, La Isla Minima est loin du film policier conventionnel et saura séduire les amateurs du genre.

La Isla Minima a obtenu 10 Goya (les Césars espagnols) dont celui de Meilleur Film, Meilleur Réalisateur et Meilleur Acteur, Le Prix d’interprétation Masculine et le Prix du Jury pour la Meilleure Photo au Festival de San Sebastian (amplement mérité) ainsi que le Prix de la Critique et le Prix Spécial Police au Festival International du Film Policier de Beaune 2015.

*A noter que la ressemblance entre la série américaine True Detective et La Isla Minima est extrêmement troublante, bien qu’aucune influence entre les deux n’ait pu être possible, le tournage du film s’étant terminé avant le début de la série sur HBO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.