[AVIS] The Shanghai Job, Legolas a bien changé !

The Shanghai Job (S.M.A.R.T. Chase)
Réalisé par : Charles Martin
Avec : Orlando Bloom, Simon Yam, Lynn Hung
Date de Sortie : 5 août 2018 en VOD
Durée : 1h 34min

Synopsis:
Un agent de sécurité britannique, Danny Stratton, est chargé d’escorter une antiquité chinoise d’une valeur inestimable en dehors de Shanghaï. Humilié après avoir empêché le vol d’un tableau de Van Gogh, ce service est une opportunité de restaurer sa réputation. Mais, sur son chemin, Stratton est pris en embuscade et l’œuvre d’art est dérobée sous ses yeux. Il n’a pas d’autre choix que d’affronter la bande de voleurs pour la récupérer.

1.5

Orlando Bloom s’invite dans le cinéma asiatique avec The Shanghai Job (ou S.M.A.R.T. Chase en anglais) et sa teinture blonde. Premier film du réalisateur anglais Charles Martin qui a commencé sa carrière dans les séries télé,  The Shanghai Job se veut être un film d’action plein de rebondissements et de scènes impressionnantes. Mais on a plutôt droit à un mélange de cinéma asiatique et de mauvais film d’action. Un film dont on ne comprend pas l’utilité si ce n’est offrir un gros cachet à Orlando Bloom.

Direct To Video en France le film a pourtant tout misé sur son acteur phare Orlando Bloom. Malheureusement ça ne fait pas tout loin de là. L’agent de sécurité qu’il incarne a d’ailleurs besoin d’une équipe pour protéger l’un des plus gros transfert d’antiquité de l’histoire. Il s’entoure ainsi de la jeune Ling, du redoutable Mach Ren et du geek (oui il en faut toujours un) DingDong. Une équipe d’ados qui perd rapidement en crédibilité. Mais bon avec toutes les incohérences on est plus à ça près.

Cette équipe doit donc affronter un gang terrifiant qui a déjà mis Danny Stratton (Orlando Bloom) à terre dans une première mission. Ce nom n’est d’ailleurs pas sans rappeler le film Stratton, tout aussi nul ! Mais revenons au film, si le scénario laisse à désirer, on pensait au moins avoir droit à de belles scènes d’action. Mais non ! Que des coups de pieds, coups de casques de moto ou encore petites cascades des protagonistes pour combattre le mal dans un style asiatique. Certaines scène s’en tirent pas trop mal notamment grâce à la photographie colorée de Philipp Blaubach, mais pour le reste c’est le néant ! De même que la musique de Mark Kilian (Pitch Perfect) qui rehausse un peu le niveau. Bande sonore parfaitement adapté à l’oeuvre qui tente d’offrir une ambiance électrique.

A trop se la jouer « fun » The Shanghai Job perd aussi son côté sombre qu’il pouvait pourtant mettre en place. Le film se veut trop adapté à tout public et perd ce côté film d’action asiatique bien sombre, son seul atout. En fait le film n’apporte pas grande chose si ce n’est revoir Orlando Bloom au cinéma dans son pire rôle. Côté intrigue on comprend rapidement la fin, si on peut appeler ça une intrigue. La crédibilité du film dans l’échelle nanar est au max, on a plus droit à une série Z qu’un vrai film. L’acteur du Seigneur des Anneaux nous avait habitué à mieux mais sa teinture est à l’image du film… ratée !