[AVIS] Thor: Love and Thunder (2022) Taika Waititi

Thor: Love and Thunder
Réalisation : Taika Waititi
Scénario : Taika Waititi et Jennifer Kaytin Robinson
Avec : Chris Hemsworth, Christian Bale, Natalie Portman, Tessa Thompson, Taika Waititi, Russell Crowe...
Photographie : Shawn Maurer
Musique : Michael Giacchino
Distribution : Walt Disney Studios Distribution
Durée : 1h59min
Genre : Aventure, Fantastique, Super-héros
Affiche du film Thor: Love and Thunder

Alors que Thor est en pleine introspection et en quête de sérénité, sa retraite est interrompue par un tueur galactique connu sous le nom de Gorr, qui s’est donné pour mission d’exterminer tous les dieux. Pour affronter cette menace, Thor demande l’aide de Valkyrie, de Korg et de son ex-petite amie Jane Foster, qui, à sa grande surprise, manie inexplicablement son puissant marteau, le Mjolnir. Ensemble, ils se lancent dans une dangereuse aventure cosmique pour comprendre les motivations qui poussent Gorr à la vengeance et l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.

2

Après avoir réalisé Thor : Ragnarok, Taika Waititi continue de transformer son héros mythologique et shakespearien en un héros de buddy movie dans un film aux airs de space opera. Une transformation qui ne plait évidemment pas à tout le monde tant la vision de Taika Waititi diverge avec celle présentée au début du MCU et dans les premiers Avengers.

Mais qu’on aime ou pas ce nouveau Thor, une chose est sûre, le film ne se fera des heureux dans aucun des deux camps puisqu’il souffre de nombreux défauts majeurs.

Thor: Love and Thunder ne se fera pas non plus des heureux chez les fans des Gardiens de la Galaxie, ceux-ci apparaissant que pour une séquence, il n’en reste que la B.O. très inspirée des Awesome mix de James Gunn.

Image du film Thor: Love and Thunder

Si l’on devait commencer quelque part, l’un des gros problèmes du film c’est son manque de consistance. Initialement monté en une version de plus de 4h, le film s’est vu compressé dans une version cinéma de 2h13, soit entaillé de moitié. Bien sûr cela a fortement impacté ce Thor: Love and Thunder qui ne prend jamais le temps de poser quoi que ce soit. Tout va trop vite dans cette nouvelle aventure asgardienne au détriment de toute émotion envisageable.

Mais cela n’a pas l’air d’avoir gêné Taika Waititi qui bien au contraire a annoncé avoir préféré le film dans cette version. Une annonce à prendre évidemment avec des pincettes puisque le réalisateur est dans la boucle pour réaliser un nouveau Star Wars et d’autres Thor si Chris Hemsworth est de la partie. Une réaction du réalisateur qui en dit long dans son implication sur ce quatrième opus, lui qui semblait pourtant avoir pris beaucoup de plaisir sur Thor : Ragnarok.

Il semble ici avoir oublié l’essence même de son film. Pourtant ce nouveau Thor s’attaque à des thématiques lourdes comme la mort de Dieux (sensés être immortels, donc c’est grave), le cancer, la mort inéluctable, l’enlèvement d’enfants, ou encore la croyance dans sa globalité. Cependant tout est traité de manière superficielle.

Sans grande consistance Love and Thunder perd alors tout son Love, tant la relation entre les deux protagonistes perd en intérêt. Alors que le film vendait cette romance comme élément central de son récit, on ressent ces scènes comme un moyen pour Natalie Portman de toucher un gros cachet. On regrette l’alchimie des premiers films. Love and Thunder n’a cependant pas totalement perdu son Thunder. Chris Hemsworth incarne toujours avec brio ce dieu asgardien bien qu’il devienne de plus en plus une parodie de lui même.

Image du film Thor: Love and Thunder

Néanmoins, on ne peut pas retirer à Taika Waititi quelques idées intéressantes de mise en scène. On retrouve sa patte graphique déjà présente dans Thor : Ragnarok où certaines scènes pouvaient rappeler des pages de comics. Ici l’aspect comics est un peu moins respecté mais il se sert notamment de son méchant principal pour jouer avec les couleurs pour une dernière séquences des plus intéressantes.

Son grand méchant Gorr est d’ailleurs l’un des grands points positifs du film (oui y en a). Bien que mal exploité, son personnage fait partie des meilleurs méchants Marvel et Christian Bale qui l’incarne offre une excellente performance.

Malgré tout, on ressort du film avec l’amer impression que Taika Waititi a tenté de saboter le personnage. Comme s’il voulait faire prendre la mauvaise direction au personnage. Pourtant si ses idées visuelles étaient mêlée à une direction mythologique et shakespearien comme à ses débuts, le film aurait pu faire de Thor le nouveau grand leader du MCU.

N’en reste qu’un un divertissement honnête avec quelques séquences intéressantes qui manque cependant cruellement de fond et d’émotion. Sans oublier un humour surdosé, des effets spéciaux en dessous du Marvel habituel et un faux espoir pour le retour de Natalie Portman et vous aurez Thor Love and Thunder, un des films les plus décevants du MCU !


VODKASTER | ALLOCINE | SENSCRITIQUE | LETTERBOXD