[AVIS] Truth, le mot vérité prend ses lettres de noblesse !

Truth: Le Prix de la Vérité (Truth)
Réalisé par : James Vanderbilt
Avec : Cate Blanchett, Robert Redford, Dennis Quaid, Elisabeth Moss, Bruce Greenwood…
Date de Sortie : 6 Avril 2016
Durée : 2h 06min

Synopsis :

L’histoire de Mary Mapes, journaliste primée de CBS et productrice de Dan Rather, l’un des plus célèbres journalistes et présentateurs de l’histoire de la télévision américaine, qui a dévoilé -entre autres scoops- le scandale de la prison d’Abou Ghraib.

Affiche du film Truth: Le Prix de la Vérité

4

Attention, pépite ! Victime d’une communication très discrète, Truth sort en toute discrétion. Pourtant, le film se révèle être un véritable incontournable de 2016. Alors passons les images un peu jaunâtres, passons les musiques parfois placées de façon inappropriée. Les quelques défauts techniques du film sont très largement rattrapés ailleurs. À l’heure où les médias sont pointés du doigt et où les limites de la liberté d’expression sont constamment remises en cause, le métier de journaliste est au centre des attentions. Diverses réalisations ont déjà vu le jour sur ce thème. On pense à Le Prix du Silence, Les Hommes du Président, La Vie de David Gale, ou plus récemment Spotlight.

Mais ici, dans Truth, le journalisme d’investigation télévisé est traité sous un angle très particulier. À travers une histoire vraie, nos professionnels de l’information de CBS, ressortent l’affaire de Georges W. Bush et de son intégration au sein de la Garde Nationale pour éviter d’être envoyé au Vietnam. À travers cette histoire politique étouffée, le réalisateur James Vanderbilt met en avant un sujet assez pointu et parfois méandreux pour une compréhension tout à fait limpide du spectateur. L’affaire soulevée est fascinante si on s’y intéresse. Si on passe à côté de cette problématique politique, on perd un petit peu d’intensité face au film, mais rien n’est laissé au hasard par James Vanderbilt. Très intelligemment, le réalisateur, qui tient aussi la casquette de scénariste, nous tient inlassablement en haleine tout en élaborant un véritable hommage au métier de journaliste.

Image du film Truth: Le Prix de la Vérité
Cate Blanchett est Mary Mapes

Le film Spotlight, tout récemment oscarisé comme Meilleur Film, traitait d’une histoire de pédophilie, sujet accessible et compréhensible par un large public. Truth, préfère ici s’intéresser au métier de journaliste en tant que telle, plutôt qu’à l’affaire en elle-même. On y voit les bons côtés, mais le film souligne particulièrement les mauvais. L’axe principal de la réalisation étant : Comment obtenir des témoignages clés, dans une affaire corrompue de la tête aux pieds ?

Dans cette interrogation, James Vanderbilt met en scène Cate Blanchett, Robert Redford, Topher Grace, ou encore Elisabeth Moss. Ensemble, ils forment une équipe de rédaction soudée. La puissance de cette escouade de l’information est palpable dès l’instant où, Mary Mapes (Cate Blanchett), décide de former un groupe d’enquêteurs motivés, complémentaires, et professionnels. La sensation d’une solidarité entre les journalistes nous apparaît indispensable dans l’avancement et le dénouement d’une affaire journalistiquement très difficile à démêler. Plus qu’une relation professionnelle, nous sommes face à l’image d’un groupe d’amis, dans une même galère, avec un objectif similaire. Dans la même perspective, mais à plus petite échelle, nous observons clairement la place qu’occupe un tel métier dans le quotidien d’une vie.

Image du film Truth: Le Prix de la Vérité
Robert Redford (Dan Rather), Cate Blanchett (Mary Mapes) et Bruce Greenwood (Andrew Heyward)

Le rôle que tient Cate Blanchett est absolument révélateur de la conviction et de la détermination nécessitée par une telle profession. Happée par l’adrénaline qu’offre le métier de journaliste, ce personnage principal semble hanté jour et nuit par la quête de sources, de contacts, d’interlocuteur qui l’aideront à finaliser son reportage. Plus qu’une fiche de salaire, plus qu’un métier, le journalisme est ici exposé comme une vocation pour grand passionné. L’adrénaline que ressent Mary Mapes et son équipe de rédaction nous transcende. Mais le partage d’émotions se ressent jusqu’au coup de poignard pris par la journaliste par les téléspectateurs de CBS. La continuelle mauvaise réputation des journalistes est introduite de façon à la fois judicieuse et violente, comme un serpent qui s’enroule doucement autour d’une botte mais qui se met à mordre d’un coup.
Dans Truth, le mot « vérité » est défendu coute que coute, au péril de la carrière de chacun, mais avec une éthique journalistique admirable.

Souvent traîné dans la boue lorsqu’il touche des sujets sensibles et obstrués par un gouvernement corrompu, le terme de 4e pouvoir prend tout son sens dans Truth !

Tous nos avis sont à retrouver sur Vodkaster !