[AVIS] Kill Your Friends, quête démesurée du professionnalisme !

    0

    Synopsis :
    Londres, 1997. Les groupes pop comme Blur, Oasis et Radiohead règnent en maîtres sur les ondes. Steven Stelfox, 27 ans, producteur de musique et chasseur de talents, écrase tout sur son chemin. Poussé par sa cupidité, son ambition et une quantité inhumaine de drogues, il recherche le prochain tube. C’est l’époque d’un business où les carrières se font et se défont. A mesure que les tubes se font plus rares, il tente de désespérément de sauver sa carrière.

    3.5

    Kill Your Friends est le premier long métrage d’Owen Harris qui est un grand habitué du petit écran avec notamment certains épisodes de The Misfits, Journal Intime d’une Call-Girl ou encore de Black Mirror. Owen ne perd pas de temps puisqu’il a déjà terminé le tournage de son deuxième film : The Gamechangers, biopic sur le célèbre créateur de Grand Theft Auto avec Daniel Radcliffe et Bill Paxton.

    Le film nous plonge dans la vie d’un producteur et découvreur de talents : Steven Stelfox (Nicholas Hoult), un personnage hautain, légèrement narcissique, très fier et glacial comme Frank Underwood (Kevin Spacey) dans la série House of Cards. Il est d’ailleurs intéressant de voir que le personnage de Nicholas Hoult utilise l’aparté comme celui de Kevin Spacey dans la série. Cette utilisation fournit des détails plus développés sur les pensées du personnage ainsi que ses intentions mais fait place également à une situation de reportage, comme situé dans le livre. Elle montre également le talent de Nicholas, grand habitué des seconds rôles avec Warm Bodies, X-Men, Mad Max : Fury Road ou encore Dark Places. Plusieurs grandes têtes d’affiches sont également présentes comme James Corden (Into the Woods, Un Incroyable Talent, Doctor Who), Craig Roberts (22 Jump Street, Just Jim), Joseph Mawle (Game of Thrones, Au Cœur de l’Océan) et Ed Skrein (Deadpool, Game of Thrones, Le Transporteur : Héritage). A noter la présence de Rosanna Hoult, sœur de Nicholas Hoult.

    Mouvementé dès les premières scènes, le film possède certaines des plus belles vingt premières minutes que nous ayons vues cette année. Centré sur la vie d’artiste et plus particulièrement des producteurs et de DA (Directeur Artistique), on découvre un monde compliqué et des personnages plus vicieux les uns que les autres. La plus mauvaise face du métier est montrée à l’écran, celle que personne ne soupçonne. Avoir un personnage aussi intelligent, mauvais et avide que celui de Nicholas Hoult pousse le film à perdre en rythme quand celui-ci est dans une position mauvaise. C’est dommage car le final est à la hauteur du début, mais le creux qu’on retrouve entre les deux faits perdre de son charme au film. Principalement construit comme un thriller à l’humour noir et morbide, Kill Your Friends porte un charme pop sur un business fragile et tabou. Le film est l’adaptation d’une quête de pouvoir professionnel. Emmenés en 1997, on retrouve une bande originale de Junkie XL (Mad Max : Fury Road, 300 : La Naissance d’un Empire ou encore Matrix Revolutions et Reloaded) avec du Radiohead, Prodigy, Blur ou encore Oasis.

    Porté par un excellent Nicholas Hoult, ce thriller dramatique à l’humour noir porte un charme pop et nous plonge dans une quête démesurée du professionnalisme.

    PARTAGER

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.