[AVIS] Aladdin, ce rêve bleu on y croit !

0
null

Synopsis :
Quand un charmant garçon des rues du nom d’Aladdin cherche à conquérir le cœur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine, il fait appel au tout puissant Génie, le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois vœux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais…  

3.5

La mode est à faire les fonds de tiroir chez Disney ! Après le remake en live-action de Cendrillon, Dumbo, La Belle et la Bête ou encore du Livre de la Jungle c’est au tour d’Aladdin de se voir remaké sur grand écran. Le personnage s’était déjà offert une apparition dans le cinéma français désastreux avec Les Nouvelles aventures d’Aladin d’Arthur Benzaquen. Autant dire que personne n’est vraiment emballé par un tel projet surtout que son réalisateur le Grand Guy Ritchie est pleine perte de vitesse avec ces deux derniers film (Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur & Agents très spéciaux : Code UNCLE). Celui qui a réalisé Snatch, Sherlock Holmes ou encore Arnaques, Crimes et Botanique n’avait donc pas le droit à l’erreur et ça il l’a bien compris puisque étonnamment Aladdin est une réussite !

Guy Ritchie a le rythme dans le sang et chacun de ses films ne manquent pas à la règle. En restant fidèle à son matériel de base, Ritchie offre au film une nouvelle vie, celle d’un film qui évolue avec son temps. Si l’histoire reste quasiment similaire, l’ambiance qui en ressort elle, est plus moderne, et plus actuelle. Déjà grâce à Will Smith et sa touche musicale Rap RnB qui lui va à ravir. Il incarne à la perfection ce génie bleu qu’on aime tant ! Étonnamment c’était l’une de nos plus grandes craintes suite aux premières bandes annonces et ses effets spéciaux foireux. Le Showman qu’est Will Smith s’amuse et ça se voit ! C’est d’ailleurs la seule grande star du film. Contrairement aux autres remake Live Action, Disney a pris son courage à deux mains et a offert à Mena Massoud, Naomi Scott et Marwan Kenzari une chance en or de s’exprimer !

Si Mena Massoud, Naomi Scott s’approprient parfaitement les rôles et les musiques, Marwan Kenzari loupe le coche et comme à son habitude Disney loupe son méchant. Jafar avait un potentiel mais il manque ici totalement de charisme et de puissance. Le nom de Tom Hardy fut un temps envisagé et c’était sans doute un choix judicieux.Il aurait pu apporter cette force qui manque grandement à Marwan Kenzari pour faire de Jafar ce personnage méchant d’un charisme flagrant. Mais passons, Iago (Alan Tudyk) son oiseau fétiche est lui une réussite visuelle de l’équipe des effets spéciaux. Comme tous les animaux dans le film !

L’atmosphère du film est une réussite, Agrabah est une réussite et les transitions entre le chateau, le desert, ou encore les bas fonds d’Agrabah sont toutes aussi savoureuses, comme sait le faire Guy Ritchie. Ajouter à ça des chorégraphies géantes puisque oui le film reste une comédie musicale, des animaux, des danseurs et la belle musique d’Alan Menken (Aladdin, La Belle et la Bête, Hercule…) qui est revenu signer la musique de ce nouveau film. Naomie Scott s’offre par ailleurs une nouvelle musique qui vient compléter l’aspect moderne du film et son personnage féministe bien qu’elle ne se mélange pas réellement au style musical des autres.

Guy Ritchie réussi l’exploit de rendre ce remake intéressant ! Une nouvelle version un peu plus moderne du film de 1992 qu’il n’est pas forcément important de voir avant de découvrir cette version de 2019. Au contraire oubliez l’ancienne version et laissez vous guider dans l’arabie ancienne et redécouvrez Aladdin ! A noter que le film a été vu en V.O., je ne sais pas ce qu’il vaut en VF mais en principe on regrette souvent ! Ici Anthony Kavanagh remplace Richard Darbois pour interpréter le génie, à vous de juger !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.