[AVIS] Birds Of Prey, Margot Robbie fait son Deadpool !

Image du film Birds of Prey

Birds of Prey (et la Fabuleuse Histoire d’Harley Quinn)
Réalisé par : Cathy Yan
Avec : Margot Robbie, Mary Elizabeth Winstead, Ewan McGregor
Date de Sortie : 5 Février 2020
Durée : 1h 49min

Synopsis :

Vous connaissez l’histoire du flic, de l’oiseau chanteur, de la cinglée et de la princesse mafieuse ?
BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE D’HARLEY QUINN) est une histoire déjantée racontée par Harley en personne – d’une manière dont elle seule a le secret. Lorsque Roman Sionis, l’ennemi le plus abominable – et le plus narcissique – de Gotham, et son fidèle acolyte Zsasz décident de s’en prendre à une certaine Cass, la ville est passée au peigne fin pour retrouver la trace de la jeune fille. Les parcours de Harley, de la Chasseuse, de Black Canary et de Renee Montoya se télescopent et ce quatuor improbable n’a d’autre choix que de faire équipe pour éliminer Roman…

Affiche de Birds of Prey

3.5

Margot Robbie continue sa conquête d’Hollywood ! Après l’avoir vu récemment dans le grandiose Once Upon a Time In Hollywood de Quentin Tarantino, elle prend enfin le lead rôle de son propre Blockbuster. Façonné à son image et spin-of du très décevant Suicide Squad de David AyerBirds Of Prey se concentre sur son personnage Harley Quinn et son émancipation du Joker. Rappelez-vous dans Suicide Squad, la vilaine de l’univers DC Comics était folle amoureuse du Joker (Jared Leto), ici les deux amants ont rompu et Harley va en subir les conséquences. 

Pour ses nouvelles aventures, Harley Quinn s’est payée une salle emblématique pour son avant-première française et pas des moindres, Harley Quinn a carjacké le palais des festival de Cannes histoire d’une soirée, celle du Festival de Quinn. C’est ainsi que nous avons découvert le film et harpenté le tapis jaune. 

Dès les premières minutes on comprend qu’Harley Quinn va se débarrasser de l’héritage de Suicide Squad comme elle se débarrasse de ses sentiments pour le Joker. Et ce n’est pas plus mal vu le désastre critique du film de David Ayer. On ne retrouve d’ailleurs aucun personnage du premier film, même pas Jared Leto (Le Joker) qui n’est que cité. Cette aventure concerne Harley Quinn et quelques sidekick qui vont se greffer à l’aventure ; les Birds Of Prey. Mais ne vous y méprenez pas, le film se concentre surtout sur le personnage de Margot Robbie 

Margot Robbie est Harley Quinn face à un Black Mask (Ewan McGregor) déchaîné !
Margot Robbie est Harley Quinn face à un Black Mask (Ewan McGregor) déchaîné !

A l’image d’un Ryan Reynolds et son Deadpool, Margot Robbie habite le personnage comme personne. Si dans Suicide Squad, Harley Quinn était plutôt effacée, elle prend ici toute son importance et nous prouve qu’un film sur son personnage était loin d’être une mauvaise idée. Margot Robbie s’est d’ailleurs beaucoup impliquée dans la production et l’écriture du film DC Comics, conservant la double casquette de productrice et d’actrice. Avec elle on retrouve à la production Geoff Johns, le Kevin Feige du Dc Universe, et David Ayer remercié pour son travail sur Suicide Squad mais toujours impliqué dans de potentiels projets chez DC Comics. Cependant Warner n’a pas misé autant que les autres pour ce projet qui a de quoi faire peur, son budget est ainsi deux à trois fois inférieur à d’autres productions comme Batman V Superman. Mais ce petit budget permet aussi à la réalisatrice Cathy Yan de faire ses preuves et potentiellement lancer une nouvelle licence sous l’image de la blonde australienne Margot Robbie.

Réalisatrice de film indépendant comme Dead Pigs, la réalisatrice offre à Harley Quinn le film qui lui fallait. Coloré, pop, violent et fun sont les mots qui peuvent caractériser ce premier film centré sur une Super-vilaine. Une esthétique très travaillée hors du temps, entre rétro et pop aux multiples couleurs, Birds Of Prey donne suite à l’esthétisation des héros de chez Dc Comics. Cathy Yan a ainsi fait appel à Matthew Libatique pour diriger la photographie de son film. Pour les non connaisseurs Matthew Libatique est notamment derrière l’image de Black Swan, Requiem For a Dream, ou encore le plus récent A Star is Born

Sous cet ambiance colorée hyper graphique, Harley Quinn nous raconte son histoire à la narration décousue et pleine d’humour et va devoir assumer son émancipation et notamment faire face à Roman Sionis alias Black Mask, le vilain très connu des comics. Incarné par Ewan McGregor, on le rentre rapidement dans les bons méchants. De ceux qui offrent au film un peu plus d’intensité dramatique, où le dit méchant est bel et bien méchant. Parfois très gore tout en restant excentrique comme l’est l’univers d’Harley Quinn, Black Mask participe à cette belle réussite qu’est Birds Of Prey.

Image des Birds of Prey
Les Birds Of Prey

A ce très bon méchant on retrouve également des Birds of Prey enflammés et prêtes à en découdre. Rosie Perez (Renee Montoya), Mary Elizabeth Winstead (The Huntress), Jurnee Smollett-Bell (Black Canary), Ella Jay Basco (Cassandra Cain) incarnent ici cette troupe pour le meilleur et pour le pire. Puisque oui les Birds of Prey sont une équipe d’anti-héros féminins ! On en avait déjà vu passé certains dans la série Arrow pour les connaisseurs mais les personnage n’étaient vraiment pas au niveau ! Ici ils sont à l’image du film, on pense notamment à une scène de combat final à l’esthétique très comics qui nous fait penser aux animés Batman. 

Si la b.o. n’est peut être pas aussi explosive qu’attendue, Birds of Prey nous propose un film de très bonne facture, frais, coloré,  peut être pas le meilleur blockbuster de l’année mais un film qui fait plaisir à voir tout autant que l’équipe à pris plaisir à faire. Quelques défauts et le manque d’une réelle aventure scénaristique se font rapidement oublier par l’énergie pailletée et pétillante que dégage le film. En attendant de retrouver notre équipe d’Anti-héroines pour un potentiel deuxième opus, Harley Quinn reviendra dans Suicide Squad 2 de James Gunn dans un personnage bien différent. Ainsi Birds Of Prey fait honneur au personnage et aux comics en intégrant même au film sa hyène, emblématique du personnage arlequin. 

On attend la suite Margot ! 

Tous nos avis sont à retrouver sur Vodkaster !