[AVIS] The Iron Mask, quand Jackie rencontre Arnold !

The Iron Mask (The Mystery of the Dragon Seal)
Réalisé par : Oleg Stepchenko
Avec : Jason Flemyng, Jackie Chan, Arnold Schwarzenegger, Xingtong Yao, Charles Dance
Date de Sortie : 1 Avril 2020 en VOD
Durée : 2h 0min

Synopsis :

L’explorateur Jonathan Green reçoit l’ordre de Pierre Ier le Grand de dessiner la carte de l’Est de la Russie. Après un long voyage, il arrive en Chine et fait de drôles de rencontres avec des créatures étranges, des princesses chinoises et affronte des maîtres d’arts martiaux et le Roi Dragon.

Affiche du film The Iron Mask

2

Il existe de nombreux titres pour ce film que vous retrouverez ainsi sous les noms suivants: Viy 2 : Journey to China, The Iron Mask, Journey to China: The Mystery of Iron Mask, ou encore The Mystery of Dragon Seal: Journey to China.

Après La Légende de Viy plutôt moyen produit par Uwe Boll en 2014, le cartographe Jonathan Green incarné par Jason Flemyng revient pour de nouvelles aventures et pas des moindres ! Il n’est pas conseillé de voir le premier film, attaquez vous directement à ce second épisode ! Cette fois-ci Uwe Boll a laissé sa place de producteur à Marina Bespalov productrice notamment de #Chef de Jon Favreau ou encore de Sin City: j’ai tué pour elle de Frank Miller et Robert Rodriguez. Un changement radical qui se voit aussi marqué par l’arrivée de Jackie Chan & d’Arnold Schwarzenegger à la production, deux légendes du cinéma qu’on retrouvera également dans le film. Et puisque qu’on dit jamais deux sans trois, Charles Dance (Gosford Park, Game of Thrones) et Rutger Hauer (Blade Runner) rejoignent également le casting de ce nouvel opus. Tout de suite The Iron Mask devient un peu plus imposant que son prédécesseur et l’idée de voir Jackie Chan affronter Arnold Schwarzenegger nous fait tout de suite saliver.

Si le premier opus s’était attaqué aux mystères de la Transylvanie ce nouvel épisode s’attaque aux mythes chinois, Jackie Chan oblige. Réalisé par le russe Oleg Stepchenko, le film prend d’ailleurs rapidement les codes du cinéma chinois tout en gardant son propre style. Mais tout aussi rapidement The Iron Mask s’impose comme un vrai nanar, mêlant effets spéciaux qui piquent les yeux et histoire dénuée de rebondissements. Malgré ça, on tient le coup et on passe même un moment agréable sur certaines scènes.

Image du film The Iron Mask

Tout d’abord grâce à Jackie Chan et Arnold Schwarzenegger qu’on ne voit malheureusement que la première moitié du film. Mais aussi grâce à l’univers du film, celui des contes chinois avec des dragons, comme on les aime. Il faut évidemment pas prendre le film au sérieux mais si on se laisse guider, le résultat bien qu’enfantin n’est pas déplaisant. On a ici une sorte de Pirates des Caraïbes de série B mêlé au cinéma de Tsui Hark. Un mélange déroutant qui arrive parfois à plaire ! Martin Klebba (le nain dans Pirates des Caraïbes) est d’ailleurs là pour nous le rappeler, ça sonne très aventure de Pirates tout ça!

Un film qu’il faudra voir en V.F. et oui on le dit pas souvent mais quand c’est bien fait on apprécie ! Avec notamment les voix de Daniel Beretta (Arnold Schwarzenegger) et William Coryn (Jackie Chan) qui rappellent l’époque du bon doublage. A l’écouter on aura presque l’impression de replonger dans le film Batman et Robin avec le ridicule Freezer (Arnold Schwarzenegger). Il faut dire aussi que le personnage de Schwarzy, James Hook n’est pas des plus intelligents; il porte d’ailleurs l’un des costumes les plus ridicules de sa carrière et rien que pour ça le film vaut le détour !

Image du film The Iron Mask
Charles Dance est Lord Dudley

Il ne faut pas en attendre grand chose, The Iron Mask n’a d’ailleurs pas l’ambition d’un Avengers Endgame mais il se laisse regarder malgré son côté série B, voir même Z qui pourra déplaire à certains. Jackie Chan et Arnold Schwarzenegger s’affrontent enfin pour notre plus grand plaisir avec des cascades made in Jackie Chan, qui valent tous les effets spéciaux du monde bien que l’âge se fasse ressentir ! Et on appréciera les quelques scènes de Rutger Hauer, décédé en 2019.

Du nanar prévisible mais saupoudré de quelques scènes sympathiques, The Iron Mask ne renouvelle en rien le genre mais apporte sa petite pierre à l’édifice. A voir par curiosité et pour le duo Arnold Schwarzenegger / Jackie Chan perdus dans les bas fonds du cinéma nanardesque mais si vous voulez absolument voir un film profond, passez votre chemin !

Tous nos avis sont à retrouver sur Vodkaster !