[AVIS] Darkest Minds: Rébellion, confirme nos craintes !

0

Synopsis:
Dans un futur proche, les adolescents ont été décimés par un virus inconnu. Les survivants, dotés de pouvoirs psychiques incontrôlables, sont classés par couleur en fonction du danger qu’ils représentent pour la société, et parqués dans des camps. Ruby, l’une des plus puissantes d’entre eux, parvient à s’en échapper pour rejoindre un groupe de jeunes en fuite à la recherche d’un refuge. Rapidement, cette nouvelle « famille » réalise que fuir ne suffira pas dans un monde où les adultes au pouvoir les ont trahis. Ils vont mener une rébellion, unissant leurs pouvoirs pour reprendre le contrôle de leur avenir.

2.5

Que serait un été sans son Teen Movie, ou plutôt sa Teen Saga. Il y a eu Hunger Games, il y a eu Divergente, cette année c’est Darkest Minds, l’adaptation du roman Les Insoumis d’Alexandra Bracken, qui se pointe dans les salles obscures. Rare sont les Teen movies réussis, tous souffrent des mêmes problèmes et Darkest Minds n’échappe pas à la règle malgré un début très prometteur. Produit par Shawn Levy celui qui est derrière Stranger Things ou encore La Nuit au musée et sa boite de production 21 Laps (Premier Contact), Darkest Minds s’est vu être confié à la réalisatrice Jennifer Yuh Nelson (Kung Fu Panda 2 & 3). Premier film en prise de vues réelles pour la réalisatrice américaine et pas des moindres puisque ce nouveau film est censé lancé une nouvelle saga distribuée par la Fox et sort face à des mastodontes tels que Ant-man et La Guêpe ou encore le nouveau Mission Impossible.

Amandla Stenberg déjà présente sur la saga Hunger Games tient ici la tête d’affiche accompagnée des jeunes Harris Dickinson, Miya Cech et  Skylan Brooks. On retrouve également la grande Gwendoline Christie (Game of Thrones, Star Wars VII…) ou encore Mandy Moore la chanteuse américaine et actrice de This Is US. Rien d’extraordinaire pour un film de cet acabit, on espérait même avoir une bonne surprise ce qui fut le cas des trente premières minutes.

Darkest Minds nous plonge rapidement dans une atmosphère sombre. Les enfants sont tous concentrés dans des centres où règne l’ordre et la violence. C’est là qu’on se dit que ce film a du potentiel ! On est vite entraîné au cœur de l’action avec Ruby (Amandla Stenberg). On s’accroche d’ailleurs rapidement aux personnages, qu’on peut trouver attachant. Malheureusement le film s’essouffle très rapidement. Au bout d’une heure vous regarderez votre montre, on ne sait pas où ils veulent en venir et certaines réponses manqueront, à retrouver dans une possible suite si le succès est au rendez vous.

En plus de ça Darkest Minds perd rapidement son aspect sombre découvert au début du film, laissant place à une histoire d’amour inefficace. Ainsi Darkest Minds reprend tous les clichés de film du genre, se perdant dans le déjà vu. A l’image de sa bande originale (Benjamin Wallfisch) le film est divertissant mais malheureusement oubliable. Comme son casting d’ailleurs Gwendoline Christie est presque absente comme le rôle qu’elle avait dans Star Wars Episode VII, pareil pour Mandy Moore qu’on retrouvera peut être dans la suite si y a.

On s’attendait pas à beaucoup plus mais Darkest Minds confirme nos craintes, s’effaçant dans les multiples saga du même style, pourtant le style visuel est là, la base de l’histoire est là mais le résultat s’effondre malheureusement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.