[AVIS] Soul, accrochez vous à la vie !

FIN DU CONCOURS

Soul
Réalisé par : Pete Docter
Avec les voix françaises de : Omar Sy, Camille Cottin, Ramzy Bedia…
Avec les voix américaines de : Jamie Foxx, Tina Fey, Graham Norton, Alice Braga, Richard Ayoade
Date de Sortie : 25 Décembre 2020 sur Disney+
Durée : 1h40min

Synopsis :

Passionné de jazz et professeur de musique dans un collège, Joe Gardner a enfin l’opportunité de réaliser son rêve : jouer dans le meilleur club de jazz de New York. Mais un malencontreux faux pas le précipite dans le « Grand Avant » – un endroit fantastique où les nouvelles âmes acquièrent leur personnalité, leur caractère et leur spécificité avant d’être envoyées sur Terre. Bien décidé à retrouver sa vie, Joe fait équipe avec 22, une âme espiègle et pleine d’esprit, qui n’a jamais saisi l’intérêt de vivre une vie humaine. En essayant désespérément de montrer à 22 à quel point l’existence est formidable, Joe pourrait bien découvrir les réponses aux questions les plus importantes sur le sens de la vie.

Affiche du film Soul

4.5

Une pandémie pour les réunir tous ! Alors que le monde du cinéma est en déficit, Disney s’en frotte les mains et le lancement de la plateforme Disney+ une année plus tôt prend tout son sens. Après Artemis Fowl et Mulan, c’est au tour des Studios Pixar de voir les portes des salles obscures se refermer pour leur nouveau film, Soul ! Un film qui, contrairement aux deux précédemment nommés, offre au cinéma toutes ses lettres de noblesse et le regret de ne pas le découvrir en salles.

Deuxième Pixar de cette année après En Avant de Dan Scanlon, Soul est le nouveau film du studio à la lampe réalisé par Kemp Powers & Pete Docter. L’un apporte sa culture et une certaine authenticité à l’écran, l’autre apporte son talent et son expertise après avoir réalisé Vice-Versa, Monstres & Cie ou encore Là Haut ! Le duo fonctionne et, celui qui dirige maintenant le studio depuis le départ de John Lasseter offre une nouvelle fois un classique du genre.

Image du film Soul

Soul raconte l’histoire de Joe Gardner (Omar SyJamie Foxx) musicien passionné de Jazz, qui sur le point de réaliser son rêve va subitement mourir d’un accident. S’en suit alors son combat pour retourner sur terre, un voyage fantastique dans le « Grand Avant » et une quête spirituelle qui résonne rapidement comme une ode à la vie !

Pour ce périple spirituel, Joe Gardner va rapidement trouver la compagnie de 22, petite bulle pleine de douceur et d’humour interprétée merveilleusement bien par Camille Cottin en VF et Tina Fey en VO ! Ce qui ressemble à une quête spirituel pour Joe va se transformer en voyage initiatique pour 22. Le message du film est alors clair ! Accrochez vous à la vie.

Définition même d’un Pixar, Soul est exactement ce que l’on recherche au cinéma. Une vrai proposition aux nombreux thèmes, des émotions, un voyage où l’on en prend plein la vue, le nouveau bébé des studios à la lampe est une pure réussite ! Mais est aussi un des rares Pixar déconseillé à un jeune public aux Etats Unis. Trop mature pour ceux-ci, le film est avant tout un film pour grands enfants, attention à pas s’y méprendre !

Voyage fantastique entre deux mondes, celui du « Grand Avant » et le monde réel, Soul jongle entre les styles d’animation, les nuances de couleurs et la musique de façon que chaque monde ai son univers visuel et sonore. Une pure réussite technique qui vient compléter l’excellence de la mise en scène de Pete Docter & Kemp Powers. Trent Reznor, Jon Batiste et Atticus Ross (primés pour la musique de The Social Network…) viennent eux offrir au film un univers musical et sonore parfaitement adapté.

Parfois on en oublie même que c’est un film d’animation tant l’animation est belle et l’immersion est prenante ! D’ailleurs pour la première fois Pete Docter a opté pour le format cinémascope 2.39.1 afin d’offrir au film une vraie dimension cinématographique.

Image du film Soul

En plus d’être un excellent Pixar mené d’une main de maître, Soul est aussi le premier film Pixar qui représente la communauté afro-américaine ! Kemp Powers scénariste et dramaturge a d’ailleurs été d’une grande aide pour retranscrire l’authenticité qui se dégage du film. Pour l’anecdote, c’est notamment lui qui a eu l’idée de la scène du barber-shop ! Une scène de vie authentique et une immersion dans cette culture qui commence de plus en plus à être représentée au cinéma. Et qui dit culture afro-américaine dit Jazz ! Le film est aussi, à l’image de Coco réalisé par Lee Unkrich et Adrian Molina un film sur le Jazz et sur la musique en général.

Et pour incarner un musicien afro-américain qui de mieux que Jamie Foxx oscarisé pour son interprétation de Ray Charles dans le film Ray ? Pixar a l’habitude de trouver un casting vocal à la hauteur du film, que ce soiten VO ou en VF et Soul n’échappe pas à la règle. Si Jamie Foxx incarne parfaitement Joe, en France Omar Sy s’efface derrière son personnage. Avec Camille Cottin ils forment un magnifique duo, émouvant sans trop en faire.

La seule et unique déception du film sera de ne pas l’avoir vu en salles ! De ne pas l’avoir vu émouvoir le festival de Cannes. Du très grand Pixar sur petit écran voilà la plus grande déception du film ! Pete Docter qui n’avait plus rien à prouver, nous a une fois encore étonné et s’impose comme le digne successeur de John Lasseter.

Tous nos avis sont à retrouver sur Vodkaster !