[AVIS] Utoya, 22 Juillet en plan séquence glaçant !

0

Synopsis:
Le 22 Juillet 2011, Anders Behring Breivik se rend au camp d’été de la Ligue des jeunes travaillistes, sur l’île d’Utoya, pour massacrer le plus de personnes possible. Kaja, 19ans, est sur l’île à ce moment là, et elle cherche sa soeur quand débutent les événements.

5

Le massacre d’Utoya est pour certains passé inaperçu mais il s’agit de la plus grave attaque en Norvège depuis la 2nd guerre mondiale ! 69 morts, tous âgés principalement de 15 à 19ans; un massacre qui a eu lieu dans un camp de jeunes organisé par la Ligue des jeunes travaillistes du Parti travailliste norvégien. Vous avez le contexte maintenant passons à l’excellent film qu’est Utoya, 22 Juillet !

Présenté au festival de Berlin le film a directement fait parlé de lui ! Réalisé par Erik Poppe cinéaste qui a déjà un peu de bouteille dans le cinéma norvégien, Utoya 22 Juillet retranscrit de manière glaçante ce terrible massacre. Le film s’inspire des faits sans pour autant reconstituer la scène; les personnages présentés sont fictifs mais le film s’appuie sur les nombreux témoignages recueillis par l’équipe du film. Mais Utoya est aussi un témoignage sur la montée de l’extrême droite en Norvège !

En plus de son sujet fort, Utoya est réalisé quasi en plan séquence -un plan séquence est un plan continue, sans coupure- Un plan séquence qui nous entraînera dans la terreur des jeunes du camp comme si vous y étiez ! Glaçant ! Le film ne possède en effets que quelques coupures vraiment réussies et a nécessité trois prises au total. 1h33 intense où vous n’apercevrez jamais le tuteur, juste les détonations sonores de ses coups de feu ! Un enfer psychologique pour tous les jeunes présents sur l’île au moment des faits.

Pendant tout le film on suit Kaja incarnée par la jeune Andrea Berntzen, une actrice qui signe ici son premier long métrage et une performance incroyable qui nous tient sur presque une heure et demie de film. Comme tous les autres acteurs qui débutent ici par un long métrage unique, une expérience très formatrice !

Erik Poppe a réussi l’exploit ! Prendre des jeunes acteurs débutants, les mettre dans un plan séquence d’une heure et demie, tout synchroniser entre la figuration, les coups de feu et les déplacements pour rendre crédible un film qui ne pouvait pas se permettre d’être raté en vu du sujet fort qu’il représente ! C’est notre coup de coeur de l’Etrange Festival, bien qu’il n’ai remporté aucun prix.

La tuerie d’Utoya fera aussi l’objet du prochain film de Paul Greengrass (Jason Bourne, Vol 93…) 22 Juillet, qui sortira le 16 Octobre prochain sur Netflix !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.