[AVIS] La La Land, un chef d’oeuvre !

0
Mia (Emma Stone) und Sebastian (Ryan Gosling)

Synopsis:
Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir, prénommée Mia, sert des cafés entre deux auditions. 
De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. 
Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

4.5

Tient-on le film de l’année si tôt ? C’est à en croire la presse ainsi que les diverses nominations et prix remportés par La La Land, le nouveau film de Damien Chazelle, ou plutôt son nouveau chef d’œuvre. Après Whiplash en 2014 qui a valu à l’acteur J.K Simmons un Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, Damien Chazelle revient avec un tout nouveau film toujours ancré dans un univers de jazz et cette fois-ci recouvert d’une somptueuse comédie musicale.

Porté par le duo prometteur Ryan Gosling et Emma Stone qui s’étaient déjà partagé l’affiche dans Crazy, Stupid, Love et Gangster Squad, le duo renoue des liens fidèles à travers l’exemple même de la virtuosité dans un chef d’œuvre ensorcelant. L’expérience est encore plus prenante en « eclaircolor », un nouveau format de diffusion issu de l’HDR associé à de nouvelles technologies d’étalonnage, ce qui donne un résultat sublime avec plus de couleurs, plus de lumière et plus de de définition.

Pour cette comédie musicale, le réalisateur s’entoure une nouvelle fois de Justin Hurwitz, compositeur avéré des deux précédents films du réalisateur. Il impose un style et un univers hauts en couleur avec une douceur inégalée. Dans son premier film, Guy and Madeline on a park bench, l’histoire d’amour racontée était en noir et blanc. Pour La La Land, les codes de couleurs apportent l’ambiance nécessaire dans un Los Angeles flamboyant et intemporel dont seule la voiture d’Emma Stone donne une indication temporelle. Les histoires d’amour ne débutent pas toujours aussi bien qu’on pourrait l’imaginer et La La Land en est la parfaite démonstration. L’ambiance dont regorge le film est pétillante à souhait et on le sent dès la magnifique scène d’introduction. La symbiose entre Ryan Gosling et Emma Stone est parfaite. La pétillante actrice est une bombe de joie et s’accorde avec perfection à Ryan qui est une personne voulant réaliser son rêve.

En quête de rêves à accomplir pour le duo, La La Land est un accomplissement pour son réalisateur. La fluidité de son œuvre et la direction artistique sont parfaites. Les différents sujets se mélangent à travers les différentes danses et chansons que poussent les acteurs. Les chorégraphies sont en parfaite harmonie avec les décors et chaque note est utilisée avec brio. Le but de Chazelle est de redonner de la couleur au jazz qui se perd et ne s’écoute plus. Il réussit avec de l’intelligence à offrir aux spectateurs l’idée d’un jazz poétique. Il n’hésite pas à casser les codes avec la présence de John Legend pour pondre un morceau plus pop et plus ancré dans notre ère.

Le film est découpé en différentes saisons. De l’hiver à l’automne en passant par l’été et le printemps, les couleurs changent, l’ambiance aussi et le ton des personnages également. La musique entendue s’accorde avec ce que les personnages ressentent, tout comme les saisons et pour ça, bravo à toi Damien Chazelle car tu as réussi à offrir un monde à part qui ne se limite pas simplement aux rimes des chansons. Les chants s’intègrent au récit avec une perfection inégalée depuis longtemps dans ce genre. Ryan Gosling est également un professeur pour Mia (Emma Stone) et pour nous spectateur. Il explique le jazz, ses valeurs et les émotions qui en ressortent. Le tout est justifié par lui et son piano.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.